Pesticides : Nicolas Hulot dénonce-t-il à tort l’utilisation accrue des produits phytosanitaires ? Non !

FAKE OFF Sur Twitter, certaines personnes mettent en doute l’affirmation selon laquelle l’utilisation des produits phytosanitaires aurait augmenté de 25 % entre 2009 et 2017

Charles Montmasson

— 

Selon Nicolas Hulot, les objectifs du Grenelle de l'environnement n'ont pas été atteints.
Selon Nicolas Hulot, les objectifs du Grenelle de l'environnement n'ont pas été atteints. — Sipa
  • En 2007, le Grenelle de l'environnement avait fixé le cap d’une diminution de moitié de l’utilisation des pesticides en dix ans.
  • La Fondation Nicolas Hulot s’inquiète ce mardi d’une tendance inverse : elle aurait augmenté de 25 % entre 2009 et 2017.
  • Cette évolution a bien été constatée par le ministère de l’Agriculture lui-même à partir d’une unité de mesure prenant en compte la toxicité des produits, et non leur seul poids.

« Fake news », « bobard »… Publié mardi matin, le dernier rapport de la Fondation Nicolas Hulot a essuyé un feu de critiques sur Twitter. En cause, l’un des constats du rapport, l’utilisation des pesticides a fortement augmenté en France entre 2009 et 2017. Alors même que le Grenelle de l'environnement de 2007 avait fixé un objectif de réduction de moitié de leur usage en dix ans.

« On se fixe un objectif de réduire l’utilisation des pesticides de 50 %, on a augmenté de 25 % ! », a souligné ce mardi Nicolas Hulot au micro de BFMTV et RMC. Face à lui, le journaliste Jean-Jacques Bourdin assure, à l’inverse, que « sur une période 2009-2019, la baisse d’utilisation des pesticides est de 36 % ».

Qui dit vrai ?

FAKE OFF

Entre 2009 et 2019, la quantité de substances actives vendues a bien diminué, d’après des données publiées par le ministère de l'Agriculture en février 2021. Hors agriculture bio, et en prenant en compte des données provisoires pour l’année 2019, l’évolution est bien de -36,4 %, ce qui correspond à une baisse de plus de 20.000 tonnes en dix ans.

Sauf qu’une tonne de pesticides n’a pas forcément la même efficacité selon les différents types de produit. Dans le cadre du plan Ecophyto, mis en œuvre dans le cadre du Grenelle de l’environnement, une unité de mesure a été élaborée « avec l’ensemble des parties prenantes » : le Nodu (nombre de doses unités). Selon le ministère de l’Agriculture, cette unité de mesure permet notamment de « prendre en compte les concentrations auxquelles sont appliqués les produits » et donc de « corriger l’importance relative des substances les unes par rapport aux autres ».

Selon cet indicateur, l’usage des pesticides a bien augmenté de 25 % entre 2009 et 2017, comme le rapporte une note gouvernementale de janvier 2020. Ce sont ces données que la Fondation Nicolas Hulot a prises en compte dans son rapport.