Gironde : Déjà plus de 2.000 amphibiens sauvés, grâce au crapaudrome d’Hourtin

BIODIVERSITE Ce système permet d’accompagner crapauds, grenouilles, tritons et salamandres, dans leurs déplacements migratoires, sans se faire écraser par des voitures sur la route

Mickaël Bosredon

— 

Un crapaud
Un crapaud — Alain Blumet/ONF

C’est un système tout bête, mais qui a déjà permis de sauver 2.247 amphibiens depuis sa création. Installé en 2019, le crapaudrome à Hourtin dans le Médoc, en Gironde, est un dispositif éphémère qui permet aux espèces protégées de traverser la route pour se rendre sur ses lieux de reproduction, en limitant les risques d’écrasement. L'Office national de la Forêt (ONF), à l’origine du dispositif en partenariat avec le conseil départemental de la Gironde, le renouvelle cette année, jusqu’au 15 mars.

Chaque année, vers la fin du mois de janvier, grenouilles, crapauds, tritons et autres salamandres migrent pour se reproduire en milieu aquatique, notamment entre la forêt dunaire et la lagune de Contaut. Un trajet long et périlleux pour ces espèces, qui doivent faire face à de nombreux obstacles, comme les routes où elles risquent de se faire écraser. L’ONF et le département ont donc décidé d’accompagner cette migration.

D’excellents indicateurs de l’état de l’environnement

Comment ? Grâce à un système composé d’un rideau placé en parallèle de la route départementale 547, et d’une quarantaine de seaux enfouis au ras du sol. Bloqués par le rideau, les amphibiens le longent et finissent par tomber dans un les seaux. Chaque matin, une collecte est effectuée et les animaux sont relâchés de l’autre côté de la route.

A ceux que cela ferait sourire, sachez que non seulement ces espèces sont protégées, mais qu’elles jouent aussi un rôle crucial dans l’équilibre de leur habitat, et qu’elles sont d’excellents indicateurs de l’état de l’environnement.

Main forte

L'ONF a  besoin de bénévoles pour l'épauler dans sa démarche. Contacter le conservateur de la réserve naturelle des dunes et marais d'Hourtin (françois.bottin@onf.fr ou bernard.devaux@onf.fr)