Pyrénées : Comment un nuage lenticulaire aux allures de soucoupe volante a sublimé le ciel ariégeois

METEO Un magnifique phénomène météorologique s’est développé samedi dans le ciel du plateau de Beille, en Ariège. Explications

N.S.

— 

Un nuage lenticulaire dans le ciel du plateau de Beille, en Ariège, le 16 janvier 2021.
Un nuage lenticulaire dans le ciel du plateau de Beille, en Ariège, le 16 janvier 2021. — Météo Pyrénées

Faute de remontées mécaniques, le ski de fond et les raquettes cartonnent cet hiver. Samedi, de nombreux visiteurs de la station nordique du plateau de Beille, en Ariège, ont ainsi pu assister à un spectacle magnifique : un nuage lenticulaire aux allures d’immense ovni s’est invité à l’horizon, au-dessus des sommets enneigés.

« Le lenticulaire devait se situer au loin, côté espagnol, estime-t-on du côté de l’association Météo Pyrénées, très active sur les réseaux sociaux où elle a partagé le splendide cliché pris par une internaute. Ce type de nuages est assez fréquent dans les Pyrénées. On les observe aussi beaucoup en automne. Mais ils n’ont pas tous une forme aussi parfaite. »

Mais au fait, comment naît un Altocumulus lenticularis, son petit nom scientifique ? Comme souvent avec les phénomènes météo, l’explication, couplée à un vocabulaire « ésotérique », peut paraître complexe pour un béotien.

Vent, relief et humidité

« Le plus important, c’est le facteur vent par rapport à un relief mais aussi l’humidité à moyenne altitude, synthétise l’association météorologique. Ce lenticulaire a été sculpté par un vent de nord sur les crêtes frontières et une masse d’air stable coté espagnol. » Rien de surnaturel donc. Inutile de mettre les enquêteurs du Geipan sur le coup.