Bretagne : Deux dauphins échoués sauvés d’une mort certaine à Cancale

ANIMAUX Ces dauphins communs ne sont pas fréquents dans la baie du Mont Saint-Michel

Camille Allain

— 

Des dauphins échoués sauvés dans la baie du Mont Saint-Michel — 20 Minutes

« Quand je les ai vus dans la brume, j’ai crié. Les deux sont vivants, les deux sont vivants ». Gaël Gautier a beau œuvrer auprès des dauphins depuis près de vingt ans, son enthousiasme est intact. Dimanche matin, le coordinateur de l’association Al-Lark a été appelé par les pompiers pour venir en aide à deux dauphins communs échoués dans la vase à Cancale (Ille-et-Vilaine), au fond de la baie du Mont Saint-Michel. « On avait de la vase jusqu’aux genoux. La personne qui avait appelé les pompiers a même perdu ses deux chaussures », explique le spécialiste des cétacés.

Peu habitués à la faible profondeur de la baie et à ses marnages très importants, les deux animaux se sont échoués sur la vase à marée basse. Pour les pompiers de Cancale et l’association Al-Lark, il était nécessaire d’intervenir au plus vite pour les sauver. « Les dauphins sont très sensibles au stress. La plupart des animaux que l’on retrouve morts sur nos côtes succombent à des crises cardiaques liées à leur état de panique ».

Les deux dauphins communs ont ensuite été embarqués sur un semi-rigide pour être relâchés au large. « En les remettant à l’eau au milieu des parcs à huîtres de Cancale, on prenait le risque qu’ils s’échouent de nouveau », explique Gaël Gautier.

Un phénomène de plus en plus fréquent

Ces cinq derniers mois, son association a comptabilisé huit dauphins échoués dans ce secteur. Un chiffre qui progresse de manière inquiétante depuis quelques années, sans que l’on ait de certitudes sur la raison. Très à l’aise dans le golfe de Gascogne, le dauphin commun n’est pas le plus fréquent au large des côtes bretonnes. Au contraire du grand dauphin, qui affectionne ces zones d’eau froide.