Finistère : Des oiseaux mazoutés découverts sur des plages

POLLUTION On ignore pour l'heure l'origine de cette pollution

Camille Allain

— 

Illustration d'un oiseau marin mazouté, ici au large de l'Espagne.
Illustration d'un oiseau marin mazouté, ici au large de l'Espagne. — Pierre-Philippe Marcou / AFP

Quatre morts, deux vivants. Vendredi, plusieurs oiseaux mazoutés ont été retrouvés sur le littoral de Plougasnou, dans le nord Finistère. Ces échouages sont régulièrement constatés depuis mi-novembre, précise la commune. Des échouages similaires avaient déjà été constatés à la même période l'an dernier. Les enquêtes menées avaient permis d’établir que les fuites d’hydrocarbures provenaient de l'épave du Tanio, un pétrolier qui avait coulé en 1980 au large de l’île de Batz. D’importants travaux de colmatage ont pourtant été menés en septembre par la Marine nationale pour tenter de stopper les fuites. Insuffisant ? On ignore pour l’heure d’où proviennent ces nouveaux rejets.

Vendredi, les deux guillemots de Troïl mazoutés ont été conduits à la clinique des oiseaux de la LPO de l’Ile-Grande (Côtes-d’Armor) pour y être soignés. Les animaux morts ont quant à eux été conservés à des fins d’analyses éventuelles comme l’impose le protocole de Vigipol.

En attendant de connaître l’origine de la pollution, la commune de Plougasnou invite les habitants à signaler tout échouement d’oiseaux. Il est déconseillé de toucher les oiseaux. L’antenne de la Ligue de protection des oiseaux de Pleumeur-Bodou est joignable (02 96 91 91 40) pour tout animal blessé.

D’autres oiseaux mazoutés ont été découverts ces derniers jours, notamment dans les communes de Plounéour et Brignogan, un peu plus à l’ouest.