Effondrement, pessimisme, science… Le collapsologue Pablo Servigne débunke les idées reçues sur la collapsologie

JOURNEE MONDIALE DU CLIMAT Pablo Servigne, ingénieur agronome cofondateur de la collapsologie, remonte aux « origines de la catastrophe », dans un nouvel ouvrage

Emilie Petit

— 

Effondrement, pessimisme, science: Le débunk des idées reçues sur la collapsologie — 20 Minutes

Les collapsonautes sont-ils tous pessimistes ? La collapsologie est-elle un simple concept ou carrément une science ?  Les collapsologues cherchent-ils vraiment à faire peur à tout le monde ?

Codirecteur avec le chercheur Raphaël Stevens, d’un nouvel ouvrage, Aux origines de la catastrophe. Pourquoi en sommes-nous arrivés là ?, le collapsologue Pablo Servigne a accepté de « débunker », face caméra pour 20 Minutes, les idées reçues sur cette discipline à la croisée des sciences. Une mise au clair qui tombe à pic en cette journée internationale d'action pour le climat.

Les causes d’un effondrement futur

« Les collapsologues ne prônent rien du tout. La collapsologie, c’est l’étude des effondrements présents, passés et futurs. C’est simplement étudier les dynamiques et montrer aux gens comment ça se passe », prévient Pablo Servigne.

Après Comment tout peut s’effondrer et Une autre fin du monde est possible, les deux chercheurs ont souhaité, dans Aux origines de la catastrophe, analyser les causes sociétales du mal environnemental qui frappe aujourd’hui la planète. De la « finance débridée » à « l’indivudalisme » en passant par « le scientisme » et « la démesure » : au total, 25 auteurs – romancier, anthropologue, économiste, philosophe, historien - ont accepté de prendre la plume pour livrer leur propre analyse de ce qui pourrait expliquer comment « nous en sommes arrivés là ».

«Aux origines de la catastrophe, pourquoi en sommes-nous arrivés là ?», sous la direction de Pablo Servigne et Raphaël Stevens, Ed. Les Liens qui Libèrent, en librairie (ou en click & collect) depuis le 12 novembre.