Cambodge : Sauvé de la maltraitance, « l'éléphant le plus seul au monde » renoue avec ses congénères

ANIMAUX Il s'agit pour l'animal de son « premier contact en huit ans »

20 Minutes avec agences

— 

Kaavan, éléphant du zoo d'Islamabad
Kaavan, éléphant du zoo d'Islamabad — Anjum Naveed/AP/SIPA

L’éléphant Kaavan, seul et maltraité dans un zoo au Pakistan, a pu ce mardi, pour la première fois depuis des années, interagir avec un de ses congénères dans la réserve naturelle où il vit désormais au lendemain de son arrivée au Cambodge. Le pachyderme obèse de 36 ans a été présenté à un autre éléphant et les deux animaux ont joint leur trompe en guise de salut, d’après des images de l’organisation autrichienne de protection des animaux Four Paws.

Il s’agit de son « premier contact en huit ans » avec un animal de son espèce, « c’est un moment énorme pour Kaavan », s’est félicité Martin Bauer, un des porte-parole de l’ONG. « Il aura enfin la chance de vivre une vie paisible et appropriée ». Kaavan, en faveur duquel les défenseurs pakistanais des animaux, soutenus par la célèbre chanteuse américaine Cher, s’étaient mobilisés, a été accueilli ce lundi dans une réserve au Cambodge.

Enchaîné et maltraité

Surnommé le pachyderme « le plus seul au monde », il était le seul éléphant d’Asie du zoo d’Islamabad depuis la mort en 2012 de sa compagne Saheli, les autres, peu nombreux, venant d’Afrique. Il y vivait dans des conditions déplorables, enchaîné et maltraité. Son transfert au Cambodge est le résultat d’une campagne de mobilisation qui a duré des années. Un juge avait même ordonné en mai, vu l’état du zoo pakistanais, que tous les animaux soient déplacés.

Des mois ont été nécessaires à une équipe de vétérinaires et d’experts de Four Paws pour préparer le pachyderme au voyage, un processus compliqué en raison de sa taille et des 200 kilos de nourriture nécessaires pendant le trajet. Il a notamment fallu lui apprendre à entrer dans un caisson massif en métal spécialement fabriqué pour lui, qui a été placé dans un avion cargo pour le vol de sept heures.