Climat : Au Vanuatu, les catastrophes naturelles sont un combat de tous les jours

ENVIRONNEMENT Chaque jour, « 20 Minutes » vous conseille une vidéo réalisée par son partenaire Brut

J.B.

— 

L'archipel du Vanuatu est particulièrement exposé aux cyclones.
L'archipel du Vanuatu est particulièrement exposé aux cyclones. — Nick Perry

Une digue brisée par les vagues, un cimetière englouti… Au Vanuatu, la montée des eaux fait des ravages au quotidien. Ce petit archipel de l’océan Pacifique est considéré comme le pays le plus touché par les catastrophes naturelles, dont la plupart sont liées au réchauffement climatique, appuient les responsables locaux. Cyclones, pluies torrentielles, hausse du niveau de la mer… Les habitants craignent chaque jour un peu plus de perdre leurs terres, et appellent à l’aide les grandes puissances. Car le Vanuatu ​ n’a pas d’argent, et n’a surtout pas causé le problème : il est l’un des plus petits pollueurs de la planète.

Des efforts sont fournis, avec la volonté du gouvernement d’arriver à 100 % d’énergies renouvelables d’ici à 2030. Mais cela ne servira pas à grand-chose si les « puissants » (et principaux pollueurs) n’y mettent pas aussi du leur. Pour mieux comprendre les enjeux climatiques du Vanuatu, embarquez avec notre partenaire, Brut :