Pyrénées-Atlantiques : Plus de 1.000 couples de vautours fauves recensés, record en France

RAPACES La population pyrénéenne française est estimée à 1.286 couples reproducteurs, en augmentation de 51 % depuis 2012

Mickaël Bosredon

— 

Un vautour fauve
Un vautour fauve — LECQUYER JEROME/BNT/SIPA

Les résultats très attendus du recensement de la population de vautour fauve en France sont tombés ce lundi. Dans un communiqué, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce que c’est dans ce département que l’on trouve en plus grand nombre ce rapace nécrophage.

Le nouveau comptage réalisé en 2019 « a permis de dénombrer un total de 1.254 couples reproducteurs en France, dont 1.055 couples dans les Pyrénées-Atlantiques, 101 dans les Hautes-Pyrénées, 13 en Haute-Garonne, 84 dans l’Aude et un dans les Pyrénées-Orientales. » La « population pyrénéenne française est estimée à 1.286 couples reproducteurs. Cet effectif représente une augmentation de 51 % depuis 2012, soit un taux d’accroissement annuel moyen de 7,2 %. »

« Véritable équarrisseur naturel »

Les vautours se reproduisant sur le versant français des Pyrénées « ne constituent cependant que le prolongement d’une population espagnole beaucoup plus importante, estimée en 2018-2019 à 30.946 couples (dont 6.015 dans les provinces pyrénéennes, du Pays basque à la Catalogne) ».

Le vautour fauve se reproduit en France dans les Pyrénées, les Grands Causses du Massif Central et les Alpes du Sud. « Véritable équarrisseur naturel, son alimentation est basée quasi exclusivement sur les cadavres issus de la mortalité du bétail d’élevage, et secondairement de dépouilles de grands ongulés sauvages (isard, chamois, bouquetin, mouflon, cervidés…) », indique la préfecture.