Teropaïpaï, le nouveau jeu de société drôle et stratégique sur le jardinage

LOISIRS La start-up Dr. Jonquille & Mr. Ail, basée à Nantes et à Toulouse, lance Teropaïpaï, un jeu de société qui « dépoussière » et « vulgarise » l’univers du jardinage

Clara Le Nagard

— 

Une partie de Teropaïpaï, le nouveau jeu de la start-up Dr. Jonquille & Mr. Ail.
Une partie de Teropaïpaï, le nouveau jeu de la start-up Dr. Jonquille & Mr. Ail. — Dr. Jonquille & Mr. Ail
  • Teropaïpaï est un jeu de société lancé par quatre amis Daniel, Hugo, Théo et Gaël qui veulent démystifier et débroussailler le jardinage.
  • Le jeu comporte des cartes (événement, ressource, question) qui sont toutes fabriquées en France.
  • Il est disponible en précommande sur la plateforme Ulule jusqu’à mardi soir et sera ensuite mis en vente sur le site Dr. Jonquille & Mr. Ail.

Et si la crise sanitaire avait (re) donné envie aux Français de s’intéresser au jardinage ? C’est en tout cas dans cette logique que Daniel, Théo, Hugo et Gaël, amis d’enfance et créateurs de la start-up Dr. Jonquille & Mr. Ail, ont lancé Teropaïpaï, un jeu de société 100 % jardinage. Depuis mi-octobre, le jeu est disponible en précommande sur la plateforme participative Ulule et ce jusqu’à mardi soir.

« A la base on était sur Toulouse mais depuis juin, tout ce qui est logistique se fait à Nantes donc on peut dire qu’on est nouveaux Nantais », sourit Gaël, cofondateur de Teropaïpaï. Avec ses trois amis d’enfance, ils ont fondé un site Internet qui propose des graines et des semences biologiques. Mais, en mars 2019, ces trentenaires ont voulu se lancer dans une autre aventure : créer un jeu de société pour « dépoussiérer l’image vieillotte du jardinage ».

Teropaïpaï : la terre, l’eau et la paille

« On trouvait qu’il y avait un problème global dans la manière d’informer sur le jardinage. C’était vachement frustrant de ne pas comprendre le langage et on a voulu vulgariser tout ça. On a commencé une croisade contre les préjugés », raconte Gaël. Le nom Teropaïpaï est né des trois ressources nécessaires pour faire pousser les plantes : la terre, l’eau et la paille.

Le premier prototype du jeu est sorti en mars 2019. Après quelques tests et de multiples modifications pour parfaire les combinaisons, la version finale a été lancée cet été. « On s’est dit qu’avec un jeu de société, il n’y avait rien de mieux pour apprendre et s’amuser en même temps. On joue en individuel mais on peut s’amuser à se lier contre quelqu’un, explique Gaël. C’est un jeu stratégique où on rigole beaucoup. »

« Attaques de pucerons, de limaces… »

Teropaïpaï autorise 2 à 8 joueurs autour de la table et tous les coups sont permis pour gagner la partie qui dure près de 40 minutes. Le but du jeu ? Etre le meilleur jardinier. « Au tout début du jeu, on a des missions qu’il faut réaliser au cours de la partie. Le but c’est de faire pousser des plantes et pour ça, il y faut avoir des cartes "ressource". Mais il faut bien associer ses cartes pour éviter les coups des autres comme des attaques de pucerons, de limaces… »

Bien associer ses plantes donc, et faire attention à la stratégie des autres joueurs. Egalement éducatif, le jeu comporte une centaine de questions sur le thème des plantes, du potager et du jardinage en général. « Pour l’instant on a eu de super retours donc on est vraiment contents ».

Des cartes fabriquées en France

« Notre priorité c’était d’avoir des cartes fabriquées en France », déclare Gaël. C’est chose faite avec un fabriquant situé à côté de Lyon. En plus d’être conçues sur le territoire métropolitain, les cartes sont également « responsables » puisque le papier et le carton utilisés pour le jeu sont certifiés FSC (forêts gérées durablement). « On souhaite réduire notre empreinte carbone au maximum. »

Les autres accessoires du jeu ont été fabriqués en Italie. « On n’a pas réussi à les sourcer en France mais on reste content d’avoir trouvé des Italiens pour le faire. Ça reste proche de chez nous. En toute honnêteté, on avait été contactés par des Chinois pour fabriquer le jeu, alors c’était vachement moins cher certes, mais beaucoup moins sympa. »

« On ne s’attendait pas à un tel succès »

Pour l’instant, le jeu, qui coûte 31,90 euros (frais de port inclus) est disponible uniquement sur Ulule. Au terme de la campagne, qui s’achève mardi à 23h59, il sera mis en vente sur le site Internet des quatre amis. « On avait un objectif de 300 précommandes. Aujourd’hui on est à 1.300 donc je pense qu’on peut dire que c’est gagné. On ne s’attendait pas à un tel succès. »

Une façon de s’amuser pendant les fêtes et également pendant le confinement… « Au premier confinement il y a beaucoup de gens qui ont commencé à créer leur potager, à s’intéresser aux plantes. On l’a clairement vu et ressenti. Et puis un jeu de société actuellement c’est aussi sympa. Ça permet de penser un peu à autre chose et d’éviter de regarder trop la télé et les mauvaises nouvelles. »

La start-up apporte son soutien à l’association « Les Blouses Roses »

Pour aider l’association, qui œuvre auprès des enfants et des personnes âgées dans les hôpitaux et les Ehpad, Dr. Jonquille & Mr. Ail a conçu une offre spéciale à prix réduit comprenant deux jeux, dont l’un sera distribué gratuitement à l’association à l’issue de la campagne.