Corrèze : Un peu de répit pour Maurice le sanglier, menacé d’euthanasie

ANIMAL DE COMPAGNIE ? Recueilli il y a cinq ans par une famille de Corrèze alors que c’était un marcassin, Maurice pourrait être euthanasié après une dénonciation anonyme auprès de la justice. Son affaire devrait être jugée en avril 2021

E.P.

— 

Illustration d'un sanglier.
Illustration d'un sanglier. — WHITEWOLF/SIPA

Pas de conciliation possible ce mercredi dans l’affaire du sanglier Maurice, adopté il y a cinq ans par une famille de Corrèze alors qu’il était petit. Brigitte Bardot a même pris sa défense publiquement, au printemps dernier. Il est toujours menacé d’euthanasie parce qu’il est interdit par la loi de détenir un animal sauvage mais, ses propriétaires vont pouvoir souffler un peu jusqu’à avril 2021 où devrait se tenir une audience en correctionnelle, rapporte France Bleu Limousin. 

Ce sanglier, ils l’ont recueilli alors que c’était un marcassin un peu perdu qui avait trouvé refuge dans leur jardin. Après une dénonciation anonyme, la menace d’une euthanasie plane sur Maurice, véritable animal de compagnie, dont les propriétaires mettent en avant la domestication. Il disposerait aussi d’un enclos sécurisé.

Ils ont créé une page sur Facebook « Sauvez Maurice » et lancé une pétition qui a récolté plus de 160.000 signatures.