Confinement en Gironde : « On joint l’utile à l’agréable avec le défi "Nettoie ton kilomètre" »

ENVIRONNEMENT Le maire de Lignan-de-Bordeaux appelle les promeneurs à ramasser les déchets pendant leur balade d’une heure dans un périmètre d’un kilomètre

Propos recueillis par Clément Carpentier

— 

Des déchets sur le bord d'une route (illustration).
Des déchets sur le bord d'une route (illustration). — Clément Carpentier / 20 Minutes
  • La commune de Lignan-de-Bordeaux appelle les promeneurs à ramasser les déchets lors de leur balade à un kilomètre de chez eux pendant ce confinement.
  • Le maire souhaite recréer une dynamique sociale dans sa commune autour de ce défi écologique.
  • Une quinzaine de personnes ont déjà joué le jeu ce week-end et d’autres communes pourraient lancer la même opération.

« Un kilomètre, une heure, un sac », voici le nouveau slogan du petit village de Lignan-de-Bordeaux, situé dans l’Entre-deux-Mers à l’est de la capitale girondine. La mairie vient de lancer un défi plein de « bon sens » comme diraient Emmanuel Macron et le gouvernement de Jean Castex en cette période de confinement : elle appelle les promeneurs à ramasser les déchets pendant leur balade à un kilomètre de chez eux.

L’opération « Nettoie ton kilomètre » a débuté ce week-end après une communication de la mairie via son site Internet et les réseaux sociaux. Elle propose aux participants de poster leurs photos sur la page Facebook de la commune pour mettre en avant leur geste citoyen. Le maire, Pierre Buisseret, explique à 20 Minutes pourquoi il lance ce challenge à ses habitants.

Pierre Buisseret, le maire de Lignan-de-Bordeaux.

Comment l’idée vous est venue ?

On a aperçu cette idée sur le Web avec mon équipe municipale ces derniers jours, on a décidé de la reprendre pour lutter contre la perte du lien social avec le confinement. Dans cette période, on ne fait rien, on ne voit personne et les associations sont à l’arrêt. Ça peut être pesant pour certains. On cherchait une action de groupe pour recréer du lien entre les habitants et une dynamique sociale. C’est bien triste de se balader comme ça sans but. Du coup, là on se retrouve tous autour d’un objectif commun et on joint en plus l’utile à l’agréable ce défi « Nettoie ton kilomètre ».

Il y a aussi une dimension écologiste…

Forcément car aujourd’hui tout le monde est sensibilisé à cette question. Après on n’a pas forcément plus de déchets qu’avant. D’ailleurs, on n’a pas mis en place des poubelles spéciales ou distribuer des sacs pour ce défi. Les gens sont assez conscients que c’est utile pour la planète. Il suffit juste de prendre un sac et c’est parti. L’objectif est vraiment de partager quelque chose en commun. Alors bien sûr quand je parle de groupes, c’est une dynamique de groupe sans créer le groupe. Tout le monde respecte bien les règles sanitaires du confinement.

Quels sont les premiers retours ?

Depuis le lancement vendredi, ils sont très bons. On a beaucoup de réactions positives sur les réseaux sociaux. On a déjà eu une quinzaine de retours de promeneurs sur le week-end. Ça fonctionne ! Là je viens de raccrocher avec un habitant qui a ramené six kilos de déchets dimanche par exemple. Je viens aussi d’apprendre que le maire de Saint-Caprais-de-Bordeaux veut lancer la même chose dans les prochains jours. Si cela peut en inspirer d’autres, tant mieux !