Economie : Selon la Fed, le changement climatique entraîne un risque sur la finance

RECHAUFFEMENT Pour Lael Brainard, une des responsables de la Banque centrale américaine, il faut évaluer ces risques et y répondre

20 Minutes avec AFP
— 
Une manifestation en Italie à Turin pour demander des mesures contre le changement climatique, le 9 octobre 2020.
Une manifestation en Italie à Turin pour demander des mesures contre le changement climatique, le 9 octobre 2020. — Alberto Gandolfo

La peur de perdre de l’argent va-t-elle indirectement avoir des conséquences positives dans la lutte contre le réchauffement climatique ? Seule certitude, la Réserve fédérale américaine (Fed) tire à son tour la sonnette d’alarme. « Le changement climatique pose des risques importants pour la stabilité financière », a ainsi prévenu lundi Lael Brainard, une des responsables de la Banque centrale. Elle a donc appelé à les évaluer et à y répondre.

« Il est vital de passer de la reconnaissance des risques importants posés par le changement climatique pour la stabilité financière, au stade où les conséquences quantitatives de ces risques sont correctement évaluées et traitées », a déclaré la responsable, dont le nom est souvent évoqué, dans la presse américaine, pour le poste de ministre des Finances (Treasury secretary) du président élu Joe Biden. Ces propos ont été publiés à l’occasion de la diffusion du rapport semi-annuel de stabilité financière de la Fed. Celui-ci prend en compte pour la première fois l’impact du réchauffement climatique sur l’économie.

Mieux évaluer les risques

Lael Brainard déplore surtout le manque de clarté de la part des entreprises sur les coûts financiers de leur véritable exposition aux risques liés au réchauffement climatique. Ouragans, tempêtes, inondations, incendies de forêt, « peuvent conduire les investisseurs à revoir soudainement leur perception de la valeur de leurs biens ou de leurs actifs financiers », a-t-elle averti.