Climat : Joe Biden s’engage à rejoindre l’accord de Paris, s’il est élu

ENVIRONNEMENT Les Etats-Unis avaient quité l'accord de Paris en 2019 sous l'impulsion de Donald Trump

20 Minutes avec AFP

— 

Joe Biden le 12 octobre 2020 lors d'un meeting à Cincinnati dans l'Ohio.
Joe Biden le 12 octobre 2020 lors d'un meeting à Cincinnati dans l'Ohio. — JIM WATSON / AFP

Alors que les Etats-Unis sont officiellement sortis de l’accord de Paris mercredi, Joe Biden s’est engagé à le rejoindre au premier jour de sa présidence s’il est élu. Leur retour est désormais suspendu au résultat du vote.

« Aujourd’hui, le gouvernement Trump a officiellement quitté l’accord de Paris sur le climat. Et dans exactement 77 jours, un gouvernement Biden le rejoindra », a-t-il tweeté, évoquant le 20 janvier 2021, date à laquelle le prochain président prendra ses fonctions.

Une hausse des températures limitée à 1,5 degré

Une victoire de Joe Biden et la première économie mondiale rejoindrait immédiatement à nouveau les efforts internationaux contre le réchauffement climatique. Il lui suffira alors de notifier officiellement à l’ONU la volonté des Etats-Unis de revenir dans l’accord de Paris. Une réélection de Donald Trump et le pays ferait en revanche cavalier seul pour au moins quatre années supplémentaires.

Les Etats-Unis sont sortis mercredi officiellement de l’accord de Paris sur le climat et un éventuel retour de Washington au sein de ce traité international est suspendu au résultat encore inconnu de l’élection présidentielle américaine. A l’issue de l’élection présidentielle mardi, le dépouillement des votes se poursuit dans plusieurs Etats et aucun des deux candidats n’a encore été déclaré vainqueur.

L’un des objectifs de l’accord de Paris, signé en décembre 2015 par 195 pays, est de contenir la hausse des températures à 1,5 °C par rapport à l’ère pré-industrielle.