Etats-Unis : Un nid de frelons meurtriers éradiqué pour la première fois dans le pays

ÇA PIQUE La chasse au frelon asiatique géant était ouverte aux Etats-Unis depuis décembre 2019

20 Minutes avec agences

— 

Les spécialistes ignorent encore comment le frelon asiatique géant est arrivé sur le territoire américain. (Illustration)
Les spécialistes ignorent encore comment le frelon asiatique géant est arrivé sur le territoire américain. (Illustration) — Ted S. Warren/AP/SIPA

Après une traque qui avait duré des semaines, un nid de frelons asiatiques géants, le premier repéré aux  Etats-Unis, a été exterminé samedi. Niché dans la cavité d’un arbre, il a été « aspiré » par des spécialistes du département de l’Agriculture. Le nid avait été découvert deux jours plus tôt sur une propriété privée à Blaine (Etat de Washington), près de la frontière avec le Canada.

Une présence inexpliquée

La chasse au frelon géant était ouverte depuis que deux spécimens avaient été repérés en décembre 2019 dans cette région. Le nid en question avait été localisé à la suite de la capture de deux spécimens vivants de frelons asiatiques géants le 21 octobre, grâce à un nouveau type de pièges. Les experts du département avaient même utilisé du fil dentaire pour attacher de minuscules émetteurs radio sur les insectes afin de les capturer.

On ignore encore comment ce frelon géant (Vespa mandarinia) est arrivé jusqu’aux Etats-Unis. Les entomologistes redoutent que s’il n’est pas éliminé d’ici environ deux ans, le « frelon meurtrier » puisse se diffuser en Amérique du Nord et s’y établir définitivement.

30 à 50 décès au Japon

Particulièrement dangereux, les frelons asiatiques géants peuvent atteindre jusqu’à cinq centimètres de long. S’ils attaquent bien souvent les essaims d’abeilles, ils s’en prennent parfois aussi aux hommes. Au Japon, où les insectes sont régulièrement chassés pour être mangés, environ 30 à 50 personnes meurent chaque année après avoir été piquées.

Distinct du frelon géant, le frelon asiatique « à pattes jaunes » (Vespa velutina nigrithorax), a commencé à coloniser une partie de l’Europe de l’ouest. Il y est probablement arrivé en 2004 dans une cargaison de poteries en provenance de Chine, livrée dans le sud-ouest de la France, d’où il a essaimé.