Tempête Alex dans les Alpes-Maritimes : Après la destruction d'un parc animalier, une meute de loups filmée sur une route

EN LIBERTE Cinq animaux (sur sept) échappés du parc Alpha ont été filmés par un automobiliste

F.Bi.

— 

Un loup (Illustration)
Un loup (Illustration) — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Ils trottinent, accélèrent parfois le pas et se retournent de temps en temps en direction de l’objectif de la caméra. Une meute de cinq loups, croisée par un automobiliste, a été filmée sur une route proche de Saint-Martin-Vésubie. Il s’agit vraisemblablement des Noirs du Canada, échappés du parc Alpha, détruit pendant les inondations du 2 octobre dans les Alpes-Maritimes.

Publiée sur Facebook jeudi, la vidéo daterait « des deux premiers jours de l’escapade des loups », avance Christophe Ollivier, du syndicat mixte Pure montagne qui gère le centre animalier, interrogé par Nice-Matin.

Un animal capturé et un autre qui manque à l’appel

Cette meute était composée de sept spécimens. Drakkar, l’un d’entre eux, avait été capturé le 12 octobre, dix jours après les intempéries, sous les ordres de l’Office français de biodiversité (OFB), toujours à la recherche des autres pensionnaires du parc.

Selon la vidéo, un des loups noirs du Canada aurait donc quitté la meute qui ne compte plus que cinq animaux. Et il y a urgence à les retrouver. Les spécimens échappés du parc « ont l’habitude qu’on les nourrisse » et pourraient ne pas survivre s’ils se dispersent dans la nature, expliquait Eric Hansen, le directeur régional de l’OFB, à 20 Minutes.

Ils pourraient aussi rencontrer des loups présents dans le parc naturel du Mercantour à l’état sauvage et qui ne sont pas de la même race, « ce qui pourrait produire des hybridations ». Les Noirs du Canada pourraient aussi « s’ensauvager ».