Tarn : La ministre Babara Pompili fait fermer le zoo des 3-Vallées

ANIMAUX La ministre de la Transition écologique évoque des maltraitances envers les animaux, ce dont se défend le zoo qui parle d’une campagne de dénigrement

Béatrice Colin

— 

Des girafes du zoo des 3-Vallées, dans le Tarn.
Des girafes du zoo des 3-Vallées, dans le Tarn. — B. Colin / 20 Minutes
  • Ce vendredi, la ministre de la Transition écologique a annoncé la fermeture du zoo des 3-Vallées dans le Tarn.
  • La préfecture indique qu’un contrôle en date du 19 octobre a montré des « manquements majeurs au sein de l’établissement mettaient en danger les animaux, mais également le personnel et les visiteurs de ce site ».
  • Dans un communiqué, les responsables du zoo déplorent une campagne de dénigrement.

« Animaux faméliques, enclos insalubres : j’ai demandé à la préfète du Tarn de fermer immédiatement le zoo des 3 vallées ». C’est par ce tweet que la ministre de la Transition Ecologique, Barbara Pompili a annoncé ce vendredi matin la fermeture du zoo-parc des Félins des 3-Vallées, un parc animalier situé à Montredon-Labessonnié, dans le Tarn.

La ministre indique par ailleurs que « les animaux seront transférés dans des établissements adaptés », avant d’ajouter qu’elle n’aura pas de tolérance : « Lorsqu’on accueille des animaux sauvages, on respecte les règles ».

Installé entre Castres et Albi, sur un site de 58 hectares, ce parc accueille plus de 600 animaux de 70 espèces différentes. Avec de nombreux fauves, une de ses spécialités. « Suite à de nombreux signalements, un contrôle inopiné a eu lieu le 19 octobre au sein du Parc animalier de Montredon-Labessionnié. Ce contrôle a confirmé que des manquements majeurs au sein de l’établissement mettaient en danger les animaux, mais également le personnel et les visiteurs de ce site. Par ailleurs, les objectifs d’information et de pédagogie du public ne sont pas atteints », indique la préfecture du Tarn dans un communiqué de presse. L’arrêté de fermeture a été pris jeudi et il y est indiqué que le zoo a un mois pour procéder au transfert des animaux.

« Campagne de dénigrement »

Il a été la cible ces dernières semaines d’une vague de critiques sur les conditions de détention et d’accueil des animaux. « Une campagne de dénigrement concertée, en particulier sur les réseaux sociaux », déplore le zoo dans un communiqué mis en ligne ce vendredi, jour où la gendarmerie lui a présenté l’arrêté préfectoral de fermeture du zoo.

« Des visiteurs atypiques se sont présentés, prenant des photographies, non pas comme il est habituel des animaux, mais de fragments d’équipements (morceaux de grillage, barrières, sacs de nourriture oubliés) publiées ensuite sur les réseaux sociaux, assorties de commentaires diffamatoires, allant jusqu’à prétendre, pour des animaux profondément endormis pendant la canicule, que ces animaux étaient en train de mourir sous leurs yeux… », répond le responsable du parc, Sauveur Ferrara, sur Facebook.

Pour sa défense, il rappelle qu’il y a un an il a reçu un agrément sanitaire et que les différentes inspections qui ont eu lieu depuis « n’ont donné lieu à aucune observation et à aucun rapport ». Au printemps, ce dernier avait lancé un appel à l’aide pour soutenir son parc.

Un zoo du Tarn fermé le temps de retrouver un petit lynx craintif