Algérie : La genette, espèce menacée, réapparaît « grâce » au confinement

FAUNE LOCALE Selon la Direction générale des forêts, la pandémie de Covid-19 et le confinement ont favorisé la réapparition de certaines espèces

20 Minutes avec agences

— 

La genette est un animal très discret.
La genette est un animal très discret. — Denis Farrell/AP/SIPA

La genette, espèce menacée de disparition, est réapparue en Algérie. Un spécimen a été observé dans une forêt de l’Oranie, à l’ouest du pays, a indiqué ce mardi la Direction générale des forêts (DGF).

« On ne l’avait pas aperçue depuis longtemps, c’est chose faite », a déclaré la responsable de la faune et de la flore à la DGF. Le nombre d’individus dans la nature reste minime en Algérie, où l’espèce est classée dans la liste des animaux sauvages protégés.

Plusieurs espèces refont surface

La genette est un mammifère carnivore et nocturne au pelage fourni et moucheté et doté d’une queue presque aussi longue que son corps longiligne. « Le confinement (à cause de l’épidémie de coronavirus) a fait que la biodiversité, la nature a repris un peu ses droits », a expliqué la responsable de la DGF. « La faune aime la quiétude. »

Il s’agit de la troisième espèce menacée de disparition qui réapparaît en Algérie ces derniers mois. Le guépard saharien, un félin disparu des radars depuis dix ans, a été repéré en mai dans un parc culturel du sud du pays. « Pendant des années nous ne l’avons pas aperçu, mais nous avons réussi à le filmer avec des caméras », a indiqué la responsable.

La hyène rayée a également réapparu à Tipaza, dans le nord-ouest de l’Algérie. Mais cet animal charognard, qui craint l’être humain, est traqué en raison de superstitions locales.