Nantes : La mairie de Vertou change d'avis, les arbres menacés d'abattage seront sauvés

ARBRE Le maire (LR) de Vertou Rodolphe Amailland en a fait l'annonce jeudi soir en conseil municipal

Julie Urbach

— 

Seize arbres de la Chaussée des moines de Vertou menacés
Seize arbres de la Chaussée des moines de Vertou menacés — J. Urbach/ 20 Minutes

La mobilisation des opposants a payé. Jeudi soir lors d’un conseil municipal, le maire (LR) de Vertou a indiqué qu’il renonçait à un projet qui faisait de plus en plus polémique chez les riverains de la Chaussée des moines. Contre toute attente, Rodolphe Amailland a annoncé que les 16 arbres de ce quai, qui devaient être abattus dans le cadre d’un projet de réhabilitation, seraient finalement sauvés.

Selon le maire, sa décision intervient après que le conseil départemental de Loire-Atlantique, propriétaire de la berge, a « fait évoluer sa position », ne demandant plus nécessairement l’abattage des arbres pour rénover puis aménager le quai. « En cas de problème structurel, la ville et Nantes métropole déclineront toute responsabilité », a prévenu Rodolphe Amailland.

Décision de justice

L’affaire avait pris de l’ampleur après que des riverains ont lancé une pétition et commencé à occuper les lieux pour défendre ces marronniers et chênes des marais, dont la grande majorité est en bonne santé. Une dizaine d’habitants avaient même saisi la justice, l’audience en référé ayant eu lieu mercredi matin. La décision du tribunal administratif de Nantes était attendue la semaine prochaine.