Espagne : Après plusieurs attaques d’orques, les voiliers interdits de navigation près des côtes

ANIMAUX Plusieurs petits voiliers ont été attaqués par des orques depuis août

20 Minutes avec agences
— 
Des orques (illustration).
Des orques (illustration). — Valery Hache AFP

Les voiliers sont temporairement interdits sur une partie des côtes de l’Espagne après plusieurs attaques d’ orques sur des embarcations ces dernières semaines. Au nord-ouest du pays, les voiliers de moins de 15 m de long sont désormais interdits de navigation, a-t-on appris ce mardi.

Le secteur interdit se situe entre les pointes de Prioriño Grande et d’Estaca de Bares, dans la région de Galice, sur une centaine de kilomètres de côtes. L’interdiction vise à protéger « à la fois les personnes et les orques », a indiqué le ministère des Transports dans un communiqué.

Dégager les routes migratoires des orques

Le 19 août dernier, une première orque a attaqué un voilier. Ensuite, d’autres attaques sont survenues, causant divers dommages contre des bateaux, principalement à leur gouvernail. Une vidéo partagée sur les réseaux sociaux montre des orques nageant près d’un yacht en août, avant que les passagers ne réalisent que leur gouvernail a été endommagé.

L’interdiction devait durer une semaine et pourrait être étendue à d’autres parties du littoral « suivant les routes migratoires » des orques, espèce considérée comme « vulnérable » en Espagne. Les orques peuvent peser jusqu’à six tonnes et mesurer près de 10 m de long, soit la taille d’un bus, d’après l’ONG WWF.