Deux bébés gorilles sont nés dans un parc de République démocratique du Congo

ESPECE MENACEE Cet heureux événement porte à 12 le nombre de naissances de gorilles dans ce parc depuis le début de l’année

20 Minutes avec agences

— 

Un bébé gorille né dans le parc national des Virunga en 2015 (illustration).
Un bébé gorille né dans le parc national des Virunga en 2015 (illustration). — Luanne Cadd Virunga National Park

Deux gorilles sont nés au parc national des Virunga, en République démocratique du Congo (RDC) ce mardi. C’est une équipe d’écogardes qui a découvert les jumelles dans le parc, joyau naturel et touristique menacé du pays.

La mère a déjà donné naissance à huit autres gorilles, « tous en vie », précise le parc dans un communiqué. Depuis début 2020, 12 naissances dans différentes familles de gorilles ont eu lieu au total.

Une espèce menacée entre autres par le braconnage

Ces naissances sont arrivées alors que les gorilles du PNVi, une espèce menacée, sont « toujours en danger » à cause d’une situation sécuritaire « globalement imprévisible », selon le chargé de communication du parc des Virunga. « A ceci, il faut ajouter le braconnage. »

Plus ancienne réserve naturelle d’Afrique, inaugurée en 1925, le parc des Virunga est un sanctuaire des gorilles de montagnes. Situé à la frontière avec le Rwanda et l’Ouganda, il s’étend sur 7.800 km². Les grands singes sont une de ses attractions touristiques. Mais le parc est aussi le terrain d’action de dizaines de groupes armés actifs, qui se livrent à tous les trafics.