Réchauffement climatique : Google vise une neutralité carbone d'ici 2030

ENERGIES RENOUVELABLES La décision a été prise notamment sous la pression de certains salariés américains

20 Minutes avec agence

— 

Illustration sur la taxe carbone
Illustration sur la taxe carbone — ZEPPELIN/SIPA

Après Apple, c’est à Google de prendre des mesures fortes pour lutter contre le réchauffement climatique. Le géant Américain vient d’annoncer qu’il poursuivait un nouvel objectif : utiliser uniquement des énergies renouvelables d’ici 2030. Une mesure qui serait mise en place dans tous les centres de données ainsi que dans les campus du géant, partout dans le monde, rapporte 01.net.

L’annonce a été faite par le PDG, Sundar Pichai, dans une note de blog. Ce nouvel engagement aurait été pris à la suite de la pression des salariés, notamment ceux qui travaillent aux Etats-Unis, très mobilisés sur cette question environnementale.

La neutralité carbone déjà atteinte

Google a déjà avancé sur ce sujet. Il prétend avoir atteint la neutralité carbone depuis 2007, soit un équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre (GES) et leur retrait. Des efforts sont également menés pour réduire les émissions dans les data centers. Pour ce faire, l’entreprise américaine utilise des méthodes de compensation comme l’achat de crédits carbone ou la plantation d’arbres qui piègent le CO2. Les bénéfices de ces derniers sont, en revanche, visibles seulement plusieurs années plus tard.

Pour atteindre ce nouvel objectif, Google va devoir aller plus loin. Le PDG prévoit notamment d’« associer des sources d’énergie solaire et éolienne ensemble, et augmenter [leur] utilisation du stockage de l’énergie dans des batteries ». Sundar Pichai précise également qu’il aura recours à l’intelligence artificielle pour la demande d’électricité de Google et ses prévisions.

Mais le PDG a tout de même reconnu que plusieurs technologies étaient encore à inventer pour atteindre cet ambitieux objectif. Sundar Pichai a promis d’investir dans des énergies renouvelables. Il devrait également inciter ses fournisseurs et ses clients à faire de même.