Bordeaux : Le maire écolo confirme qu’il n’y aura pas de sapin de Noël sur la place de l’hôtel de ville

ENVIRONNEMENT Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic (EELV) a déclaré que la controverse autour du sapin de Noël géant sur la place Pey-Berland ne le ferait pas changer d’avis

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un sapin de Noël
Illustration d'un sapin de Noël — SUPERSTOCK/SIPA

Sa décision est prise et il ne reviendra pas dessus. Le maire écologiste de Bordeaux a confirmé mardi qu'il n'y aurait pas de sapin de Noël géant sur la place Pey-Berlan

« J’étais assez sidéré » par la vigueur des réactions négatives, déclare Pierre Hurmic dans un entretien à Sud Ouest. « J’ai eu une expression malheureuse lors de ma conférence de presse [de rentrée jeudi] (…) Le buzz n’est pas venu des journalistes présents mais de la fachosphère qui s’est emparée du sujet en disant que j’étais contre les fêtes de Noël (…) Je regrette quand même que certains élus de l’opposition s’en soient, eux aussi, emparés ».

Une pétition signée par 12.500 personnes

Sa décision de ne pas installer le grand sapin qui éclaire la place de la mairie à Noël, « Ce n’est pas notre conception de la végétalisation », avait-il dit, a provoqué de vives réactions, notamment dans les rangs de la droite, locale et nationale, et sur les réseaux sociaux. Depuis, une pétition en ligne « Bordeaux veut garder son sapin de Noël ! » a été lancée et comptait mardi matin quelque 12.500 signataires.

Dimanche, Didier Jeanjean, adjoint au maire en charge de la nature en ville avait pourtant assuré à l’AFP qu’il allait « prendre en compte la dimension de la pétition ». « S’il y a une demande qui paraît importante, on va lancer une consultation plus large de tous les Bordelais et pas uniquement les signataires avec des propositions alternatives », avait-il dit.

A la place du sapin, qui « coûte cher » et « n’est plus adapté aux conditions climatiques actuelles », Pierre Hurmic dit vouloir « innover » mais sera attentif aussi à la façon dont les Bordelais vont réagir à ces changements.