Le Mans : La ville met en service son premier bus à hydrogène

TRANSPORTS Dix autres modèles articulés ainsi que six bennes à ordures circulant avec le même carburant ont été commandés

J.U. avec AFP
Illustration d'un bus à hydrogène à Londres, en 2016.
Illustration d'un bus à hydrogène à Londres, en 2016. — Dinendra Haria/SIPA

Les habitants pourront l’emprunter dès cette semaine. Un premier bus à hydrogène va entrer en service au Mans ce mercredi, a annoncé Stéphane Le Foll, maire PS du Mans et président de Le Mans métropole. En plus, la ville a commandé dix autres modèles articulés et a acheté six bennes à ordures circulant avec le même carburant.

Les premières pierres d’un investissement de 21 millions d’euros « dans un grand plan hydrogène », très axé sur les transports. Le plan prévoit également la construction d’une station hydrogène, « opérationnelle d’ici trois ans », pour alimenter les véhicules.

« Ambition hydrogène »

« Le Mans porte cette ambition hydrogène depuis déjà deux ans et nous allons continuer à être en pointe dans ce domaine à l’échelle des villes moyennes du Grand Ouest », a déclaré Stéphane Le Foll dans son communiqué.

Cette annonce intervient une semaine après la présentation du plan hydrogène du gouvernement, qui prévoit l’investissement de 7,2 milliards d’euros d’ici 2030 dans cette énergie.