Une vague de chaleur est attendue dès dimanche en France

METEO Lundi 14 septembre devrait être la journée la plus chaude de cet épisode de chaleur tardif, selon Météo-France

20 Minutes avec AFP

— 

Le 24 juillet 2018, à Paris. Des enfants en maillot de bain jouent sur l'esplanade des jets d'eau du parc André-Citroën, dans le 15e arrondissement.
Le 24 juillet 2018, à Paris. Des enfants en maillot de bain jouent sur l'esplanade des jets d'eau du parc André-Citroën, dans le 15e arrondissement. — Clément Follain / 20 Minutes

Sortez la crème solaire et les ventilateurs. Les températures, déjà supérieures aux normales saisonnières, vont continuer à grimper et devraient dépasser 30°C lundi prochain, avec 35°C attendus à Bourges ou 33°C à Paris, a indiqué jeudi Météo-France.

« Il s’agit d’un épisode de forte chaleur tardif, a priori la journée la plus chaude sera lundi », a indiqué le prévisionniste Etienne Kapikian de Météo-France. « Nous avons déjà des températures globalement estivales », au-dessus des normales saisonnières ,« ça va grimper les jours suivants » d’abord sur la moitié sud puis sur la moitié nord à partir de dimanche, a-t-il poursuivi.

Une remontée d’air chaud

Ce pic de chaleur, dû à une remontée d’air chaud et à un anticyclone, va faire grimper le thermomètre autour de 35°C lundi à Bourges, « s’approchant parfois des records de chaleur sur la période (record à Bourges 35,1 °C le 16/09/1961) » selon le site internet de Météo-France.

« A Paris, le mercure pourrait atteindre 33°C, ce qui égalerait le record d’une mi-septembre (33,2 °C le 15/09/1947). » Ces températures seront « 10 à 14°C au-dessus des moyennes saisonnières », a précisé Etienne Kapikian.

« Il y a de l’incertitude pour la suite : les températures peuvent se maintenir quelques jours ou il peut y avoir une dégradation orageuse qui pourrait les faire baisser », a-t-il précisé.

La France vient de connaître un été très chaud, qui « fait partie des étés les plus chauds depuis le début du XXe siècle », rappelle Météo-France.