Floride : 750 millions de moustiques « OGM » vont être lâchés dans la nature en 2021

ENVIRONNEMENT Les mâles ainsi modifiés sont porteurs d’une protéine qui tue leur descendance femelle, sachant que seules les moustiques femelles piquent

20 Minutes avec agence
— 
Un moustique (illustration)
Un moustique (illustration) — Demiroz Sadik/SUPERSTOCK/SIPA

Les autorités de Floride ont récemment autorisé un programme de lutte contre les moustiques prévoyant le lâcher de 750 millions d’insectes génétiquement modifiés dans la nature. L’opération sera lancée en 2021, rapporte la BBC.

L’objectif du programme est de faire baisser le nombre de moustiques Aedes aegypti, responsables de la propagation de maladies comme la dengue, le chikungunya ou la fièvre jaune. Sous le nom de code OX5034, les insectes ont été modifiés par la société Oxitec, qui avait reçu une autorisation du gouvernement américain en mai dernier.

Une menace pour l’écosystème ?

Les moustiques sont des mâles porteurs d’une protéine qui tuera toutes les femelles de leur descendance. En effet, seules les femelles piquent pour se procurer le sang nécessaire au développement de leurs œufs. Selon les ingénieurs, l’accouplement de leurs moustiques génétiquement modifiés avec des femelles « normales » fera, à terme, baisser la proportion de moustiques femelles en Floride.

Cette modification génétique suscite de nombreuses critiques. Les défenseurs de l’environnement craignent que le programme ne déséquilibre l’écosystème, ou qu’il donne potentiellement naissance à des espèces de moustiques résistantes aux insecticides.

Une pétition en ligne demandant l’abandon du programme a déjà recueilli plus de 234.000 signatures. De son côté, Oxitec assure que le projet ne met en danger ni les humains ni la nature, et met en avant toute une série d’études scientifiques menées avec le soutien du gouvernement américain.