Bouches-du-Rhône : L’incendie près d’Istres est maîtrisé

FEU Le bilan des zones dévastées est finalement de 450 hectares. Quelque 900 pompiers se battent toujours contre les flammes

20 Minutes avec AFP
— 
Des pompiers des Bouches-du-Rhône (illustration)
Des pompiers des Bouches-du-Rhône (illustration) — Frederic Munsch/SIPA

Les pompiers des bouches-du-Rhone ont réussi à limiter les dégâts. Le bilan de l’incendie qui sévit autour de Marseille et d’Istres depuis lundi devrait même finalement être moins désastreux que prévu. Surtout, la situation évoluant « favorablement » ce mardi matin, le feu est fixé, ont indiqué mardi les services de secours. Plus tôt, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait pu annoncer que l’incendie « est désormais maîtrisé ».



Quelque 900 pompiers, contre 1.300 lundi soir, étaient toujours présents mardi matin pour lutter contre le sinistre. Environ 300 hectares de végétation ont brûlé dans cet incendie qui a parcouru 500 hectares, selon un bilan révisé donné par les pompiers. Ils avaient fait état précédemment de 450 hectares brûlés.

« Rester vigilants »

« Le vent tombera vraiment à 9h, cela devrait beaucoup nous aider », a commenté le Sdis. Il devrait toutefois se relever au cours de l’après-midi, « mais moins fort qu’au cours des trois derniers jours », a ajouté un autre porte-parole des pompiers des Bouches-du-Rhône : « C’est pour cette raison qu’on va rester vigilants », a-t-il ajouté, anticipant un « difficile travail de noyage » de l’incendie tout au long de la journée de mardi.

Le sinistre qui s’est déclenché vers 14h05 lundi à Istres, à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest de Marseille, avait ensuite touché trois autres communes, Saint-Mitre-les-Remparts, Port-de-Bouc et Martigues, obligeant les soldats du feu, appuyés par d’importants moyens aériens, à protéger des habitations et évacuer ponctuellement quelques personnes.