Environnement : La pollution plastique des océans devrait tripler d’ici à 2040

MER DE PLASTIQUE Si rien n'est fait, 600 millions de tonnes se déverseront en vingt ans dans l’océan, l’équivalent du poids de trois millions de baleines bleues

20 Minutes avec Reuters

— 

Environnement: La pollution plastique des océans devrait tripler d'ici 2040 — 20 Minutes

Si le plastique fait désormais partie de notre quotidien, c’est aussi le cas pour les poissons et autres animaux marins. Selon une étude publiée dans la revue Science, si aucune mesure n’est prise, la quantité de plastique qui finit dans la mer chaque année passera de 11 millions de tonnes à 29 millions de tonnes. D’ici 2040, 600 millions de tonnes se déverseraient ainsi dans l’océan. C’est l’équivalent du poids de trois millions de baleines bleues.

Les grands fabricants de plastique, dont ExxonMobil, Dow et Chevron Phillips Chemical, se sont engagés à lutter contre la pollution du plastique mais continuent à augmenter leur production car ils se concentrent uniquement sur le nettoyage des déchets.

Des répercussions sur la société

Des scientifiques, expertes et experts de l’industrie viennent de sortir une étude commandée par le centre de recherche américain PEW et l’entreprise SYSTEMIQ et donnent des solutions pour inverser la tendance.

« La pollution plastique est un problème qui touche tout le monde », estime Innie Lau, cadre chez Pew et co-autrice de l’étude. « Dans certains endroits, les déchets encombrent les cours d’eau et provoquent des inondations. Dans d’autres, ils s’échouent sur les plages et les gens ne peuvent pas profiter de leurs vacances. Dans certaines communautés, cela affecte la pêche. Cela a des répercussions très larges sur la société. »

Des solutions existent

Réduction de la production de nouveaux plastiques, subvention de matériaux de substitution recyclables, réutilisation des contenants : les solutions existent selon ces expertes et experts. « Une action immédiate et coordonnée pourrait inverser la tendance actuelle en matière de pollution de l’environnement par le plastique » écrivent les chercheuses et chercheurs.

Même si les gouvernements et entreprises tenaient leurs engagements actuels, cela ne serait pas suffisant. La pollution plastique dans les océans ne réduirait que de 7 % d’ici à 2040.