Singapour : Neuf tonnes d’ivoire détruites juste avant la Journée mondiale de l’éléphant

ENVIRONNEMENT La destruction du stock prendra au total entre trois et cinq jours

20 Minutes avec agences
— 
Illustration d'un éléphant.
Illustration d'un éléphant. — HOerwin56 / Pixabay

A la veille de la Journée mondiale de l’éléphant, Singapour a commencé ce mardi à détruire neuf tonnes d’ivoire. La destruction de ce stock, constitué entre autres de défenses de 300 éléphants d’Afrique, a pour but d’éviter que cet ivoire ne revienne sur le marché.

Il s’agit de la plus importante opération du genre menée dans le monde entier depuis plusieurs années. L’autorité singapourienne des parcs nationaux, à l’origine de ce projet, veut éviter d’approvisionner le marché noir de l’ivoire.

8,8 tonnes d’ivoire saisies en 2019

L’opération a été confiée à un concasseur industriel de roches. Entre trois et cinq jours seront nécessaires pour détruire ce stock, saisi entre 2014 et 2019. Les résidus seront ensuite incinérés. « Cette opération de destruction d’ivoire illustre la détermination forte de Singapour à combattre le commerce illicite d’espèces sauvages », a précisé l’autorité des parcs nationaux.

L’essentiel du stock provient d’une saisie record effectuée en 2019. Pas moins de 8,8 tonnes d’ivoire avaient été récupérées par les autorités, pour un montant de près de 17,6 millions de dollars. Le commerce mondial d’ivoire est interdit presque partout depuis 1989, après la chute drastique de populations d’éléphants en Afrique à la fin des années 1980.