Islande : Deux bélugas de Chine arrivent enfin dans un sanctuaire marin après un voyage d’un an

ANIMAUX Les deux baleines vont passer quelques semaines dans ce sanctuaire avant d’être relâchées en semi-liberté dans l’océan

20 Minutes avec agences

— 

Des bélugas (illustration).
Des bélugas (illustration). — Guillaume Lavallée AFP

Deux bélugas originaires de Chine ont retrouvé l’eau de mer ce week-end dans un sanctuaire marin en Islande. « Petite Blanche » et « Petite Grise », deux femelles de 4 m de long et 900 kg chacune, sont arrivées ce vendredi dans les piscines de Klettsvik.

Les deux baleines blanches, âgées de 13 ans, vont séjourner quelques semaines dans le sanctuaire marin avant d’être relâchées en semi-liberté dans une réserve naturelle de 32.000 m2. L’association Sea Life Trust, qui a mené le projet, a publié des vidéos de leur arrivée.

Une réintroduction très progressive

En juin 2019, les deux bélugas avaient quitté l’aquarium chinois Changfeng Ocean World. Elles avaient traversé les terres et les airs dans des conteneurs pour finalement arriver en Islande, où leur immersion a pris du retard. C’est la première fois qu’elles retrouvent la mer depuis leur capture en 2011, a souligné Sea Life Trust.

Après avoir été si longtemps en captivité, il est peu probable que les deux baleines dans leur habitat naturel en pleine liberté, d’où leur réintroduction progressive. Leur libération s’est faite de manière « aussi limpide que nous l’avions espéré et planifié », selon Andy Bool, responsable de Sea Life Trust.

Le triste destin de Willy

« Nous espérons montrer que Petite Blanche et Petite Grise vont s’épanouir dans cette baie », a poursuivi le responsable. C’est à Klettsvik qu’avait aussi été transférée, en 1998, l’orque Keiko du film « Sauvez Willy ». L’orque a été relâchée en 2002 mais n’a pas su s’accommoder à la vie sauvage. Elle est morte 18 mois plus tard des suites d’une pneumonie.

Originaires des eaux arctiques russes, les deux bélugas avaient été capturés à l’âge de deux ou trois ans par un centre de recherche russe. Les bélugas ont une espérance de vie généralement comprise entre 40 et 60 ans. Selon Sea Life Trust, la baie de Klettsvik est le premier sanctuaire marin en « pleine mer » au monde.