Pollution : France Nature Environnement porte plainte contre Kem One après une fuite près de Martigues

CHIMIE L’association France Nature Environnement accuse Kem One de négligence. Fin juillet, de la solution de chlorure ferrique s’est répandue dans la mer Méditerranée

J.S.-M. avec AFP

— 

Le site pétrochimique de Lavera, où se trouve l'entreprise Kem One (archives).
Le site pétrochimique de Lavera, où se trouve l'entreprise Kem One (archives). — P. Magnien / 20 Minutes

France Nature Environnement souhaite « obtenir réparation » après la fuite d’un produit chimique en mer Méditerranée. L’association annonce ce mercredi qu’elle a porté plainte contre l’entreprise Kem One​, numéro deux européen du PVC, pour faire la lumière sur une fuite de solution de chlorure ferrique dans la nuit du 22 au 23 juillet. Ce produit corrosif a provoqué une nappe toxique d’environ six hectares au niveau de l’anse d’Auguette.

Dans sa plainte, l’association environnementale estime que l’entreprise a enfreint le code de l’environnement qui condamne à une amende de 22.500 euros, le fait de « déverser ou laisser écouler, directement ou indirectement en mer des substances nuisibles pour la conservation ou la reproduction des mammifères marins. »

« Négligence certaine de l’exploitant »

Elle relève par ailleurs que « les nombreuses fiches d’écart qui ont été dressées jusqu’au 12 décembre 2017 » par l’inspection des installations classées pour la protection de l’environnement « mettent en lumière une négligence certaine de l’exploitant » en matière de surveillance.

Le site pétrochimique Lavéra fait partie de l’un des plus gros complexes industriels d’Europe, autour de l’Etang de Berre. Il génère une pollution qui suscite régulièrement les craintes des riverains. En octobre 2019, certains d’entre eux ont attaqué en justice quatre industriels, le chimiste Kem One, ArcelorMittal, Esso et le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer, pour « trouble du voisinage ».