Intempéries dans les Alpes-Maritimes : L’état de catastrophe naturelle est reconnu après les inondations de novembre 2019

CLIMAT Les sinistrés ont dix jours à compter de la parution de l’arrêté pour déposer « un état estimatif des pertes qu’ils ont subies auprès de leurs compagnies d’assurances »

Olfa Ayed

— 

Cannes (Alpes-Maritimes) après les fortes pluies de la veille, dimanche 24 November 2019.
Cannes (Alpes-Maritimes) après les fortes pluies de la veille, dimanche 24 November 2019. — FREDERIC DIDES/AP/SIPA

L’état de catastrophe naturelle a été reconnu par arrêté ministériel le 16 juin et inscrit au Journal officiel ce vendredi. Il concerne les fortes pluies du 23 au 24 novembre 2019 ayant entraîné des inondations et des mouvements de terrains dans tout le département.

Cet arrêté concerne quatre communes des Alpes-Maritimes : Bar-sur-Loup, Briançonnet, Castellar et Villefranche-sur-Mer. Les trois premières sont bénéficiaires de l’état de catastrophe naturelle pour des « mouvements de terrain » et la dernière pour « inondations par choc mécanique des vagues ».

Dix jours pour se déclarer aux assurances

Dans son communiqué, la préfecture informe que les sinistrés ont « dix jours à compter de la parution de l’arrêté » pour déposer déclarer les « pertes qu’ils ont subies auprès de leurs compagnies d’assurances afin de bénéficier du régime d’indemnisation ».

Les intempéries du mois de novembre 2019 avaient nécessité le déclenchement de la sirène d’alerte dans les Alpes-Maritimes interdisant les habitants de circuler dans les rues.