Alpes-Maritimes : Un bébé élan naît à la Réserve des monts d’Azur, une première depuis… deux mille ans

CARNET ROSE Le petit était déjà dans le ventre de sa mère quand elle a été transférée depuis un zoo de Suède

Fabien Binacchi

— 

Le petit (15kg) ne quitte pas sa mère (450kg) d'un sabot.
Le petit (15kg) ne quitte pas sa mère (450kg) d'un sabot. — Réserve des Monts d'Azur

Cela faisait deux mille ans que ce n’était pas arrivé dans les Alpes-Maritimes et, du coup, et il est déjà surnommé « le petit miracle » : un bébé élan est né le 22 mai au sein de la Réserve des Monts d’Azur. « Des travaux archéologiques ont permis de confirmer qu’il n’y avait pas eu de naissance de ce type depuis autant de temps », explique à 20 Minutes Elena Longour, la cofondatrice de ce parc de 400 ha au nord de Grasse (Alpes-Maritimes), où évoluent en liberté de nombreux animaux.

Développé à partir de 2005 par son mari, le vétérinaire Patrice Longour, la Réserve des Monts d’Azur a été créée pour réimplanter des espèces sauvages dans le sud de la France à la suite de leur disparition. Après les bisons d’Europe et les chevaux de Przewalski, notamment, le parc avait accueilli en novembre dernier trois femelles élans, transférées depuis un zoo de Suède. « Et l’une d’elle était pleine. Nous n’étions pas rassurés avec le transport, mais elle a pu mener sa gestation à terme », explique la responsable.

« Et ce petit, dont on ne connaît pas encore le sexe, sa mère étant très protectrice, est le premier de cette tribu à revivre en liberté », note Elena Longour. Pour l’instant placés à l’écart des autres animaux de la réserve, le temps de se réacclimater à la vie sauvage, les élans devraient être « déconfinés » au printemps 2021. « En même temps, nous devrions accueillir des mâles », explique-t-elle encore.