Déconfinement dans le Finistère : Certaines plages resteront fermées tout l’été pour protéger la faune et la flore

PROTECTION DE LA NATURE Le maire de Fouesnant a pris un arrêté municipal pour interdire l’accès à certains sentiers et certaines plages jusqu’au 31 août

Jérôme Gicquel

— 

Une petite plage de Fouesnant, dans le Finistère, ici vue depuis le chemin côtier.
Une petite plage de Fouesnant, dans le Finistère, ici vue depuis le chemin côtier. — C. Allain / 20 Minutes

En l’absence de toute activité humaine, la nature a repris ses droits sur le littoral breton pendant le confinement. Mais avec la réouverture des plages et des activités nautiques, certains craignent pour la faune et la flore qui ont profité d’une parenthèse silencieuse de deux mois pour prendre leurs aises.

A Fouesnant dans le sud du Finistère, le maire de la commune a pris les devants dès le 11 mai en prenant un arrêté municipal interdisant l’accès à certains secteurs jusqu’à la fin de l’été. « De nombreuses espèces d’oiseaux se sont installées sur les plages ou les sentiers désertés, en plus de leurs zones habituelles de reproduction, justifie-t-il sur le site de la commune. Elles y ont construit leur nid, souvent à même le sol, et la couvaison est en cours ».

Les déjections canines menacent la végétation dunaire

Pour protéger notamment le gravelot à collier interrompu, une espèce rare et protégé, Roger Le Goff a donc décidé d’interdire toute circulation piétonne et cycliste sur un chemin longeant la Mer Blanche, une lagune de sable blanc formant une petite mer intérieure. Pour les mêmes raisons, plusieurs plages sont également interdites d’accès dans le secteur jusqu’au 31 août.

L’arrêté vise aussi à protéger la flore des déjections canines qui « enrichissent le sol naturellement pauvre des dunes et menacent ainsi la végétation dunaire protégée par la directive européenne Habitat Faune Flore », indique la municipalité bretonne.