Déconfinement : Une académie du vélo pour répondre à l’engorgement des ateliers de réparations

MOBILITE Cette académie, annoncée ce jeudi par Elisabeth Borne, comprendra une formation d’une durée de vingt jours qui visera à former, dès les prochains mois, 250 mécaniciens vélo. Puis, à terme, 500 mécaniciens par an

Fabrice Pouliquen
— 
Dans un atelier de réparation de vélo du collectif "velo en ville", à Marseille (Photo illustration)
Dans un atelier de réparation de vélo du collectif "velo en ville", à Marseille (Photo illustration) — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

Le « coup de pouce vélo », instauré par le gouvernement pour doper la pratique de la bicyclette dans la perspective du déconfinement, a mis le doigt sur l’une des failles du système vélo en France : le manque d’ateliers de réparation. Bon nombre sont engorgés depuis une semaine et souvent pour les deux à venir, ce plan « coup de pouce vélo » prévoyant un forfait de 50 euros pour remettre en état sa bicyclette.

Elisabeth Borne n’a pas tardé à réagir. Ce jeudi matin, à Evry-Courcouronnes, en Essonne, la ministre de la Transition écologique et solidaire a annoncé le lancement d’une Académie des métiers du vélo, aux objectifs multiples. Dès les prochains mois, elle visera à former 250 nouveaux mécaniciens pour répondre à la demande de réparations. La formation, d’une durée de 20 jours, permettra aux apprentis mécaniciens d’acquérir un socle de compétences, utilisables immédiatement, précise le ministère dans un communiqué.

Former 500 mécaniciens vélo par an

L’objectif sera ensuite de former 500 mécaniciens vélo certifiés par an, mais aussi de développer des guides techniques, une plateforme web et des supports de formation, mais aussi de former des experts du vélo de tous les niveaux. Des mécaniciens donc, mais aussi des formateurs. Portée par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), cette Académie du vélo s’appuiera également sur l’ Institut National du Cycle et du Motocycle (INCM). Elle sera financée, à hauteur de 8 millions d’euros, via un dispositif de certificat d’économie d’énergie (CEE).