Coronavirus à Angoulême : Tranquillou, un chevreuil s’offre une virée en plein centre-ville

CONFINEMENT Une habitante d’Angoulême a eu la surprise de voir apparaître sous ses fenêtres un cervidé, pas très effrayé

Béatrice Colin
— 
Un chevreuil s'est offert une virée dans les rues d'Angoulême en plein confinement, une imagée captée par Margot, une étudiante.
Un chevreuil s'est offert une virée dans les rues d'Angoulême en plein confinement, une imagée captée par Margot, une étudiante. — Margot Txr Facebook

Ce sont des petits cliquetis sur les pavés de la rue René-Goscinny, en plein centre-ville d'Angoulême, qui l’ont alerté. Il était un peu plus de 3 h du matin, dans la nuit de samedi à dimanche, lorsque Margot, une étudiante charentaise, a découvert sous sa fenêtre un promeneur nocturne un peu incongru.

Alors que la ville est confinée, ce qui ressemble fort à un jeune chevreuil a décidé de s’offrir une petite balade, sans être gêné par les fêtards habituels du week-end. Des images partagées sur le groupe Facebook « Angoul’Aime » et qui n’ont pas manqué de faire réagir les internautes.

Quand la nature reprend ses droits

On y voit le cervidé avancer lentement, loin d’être effrayé, presque déconcerté de ne croiser âme qui vive, même la voiture qui est passée au bout de la rue ne l’a pas fait détaler. Après avoir avancé quelques mètres, il a tourné au coin de la rue en travaux.

Il y a une dizaine de jours, un chevreuil avait déjà été aperçu par un Angoumoisin au dernier étage du parking silo de la gare. « C’est bon signe de voir que nos sous-bois et morceaux de verdure abritent encore des animaux sauvages malgré le développement urbain », relève Margot, contactée par 20 Minutes. La nature reprend ses droits.