Pyrénées-Atlantiques : Sorita, sans ourson, sort de son hibernation

COUCOU Cette absence de petits est une mauvaise nouvelle pour les associations qui militent pour la protection de l’ours

M.P.

— 

Lâcher de l'ours Sorita dans le Béarn en octobre 2018.
Lâcher de l'ours Sorita dans le Béarn en octobre 2018. — Goulven Rigaud

Sorita, sans ourson. L’ourse slovène, lâchée dans le Béarn en 2018, vient d’être observée dans la vallée d’Aspe ce mercredi, sans ourson à ses côtés, indique Info Ours des Pyrénées, le site officiel de l’Etat.

Cette absence de petits est une mauvaise nouvelle pour les associations qui militent pour la protection de l’ours et les observateurs qui suivent de près la femelle d’origine slovène. Ainsi, dans un communiqué, l’association Ferus regrette que « le début de la restauration de la population d’ours en Pyrénées Occidentales se fasse attendre ».

« Nous espérons qu’elle a eu des petits cet hiver »

Toujours selon l’association qui travaille pour la conservation des ours, des loups et des lynx, Claverina, relâchée en 2018 avec Sorita, serait, elle, toujours côté espagnol des Pyrénées et n’a pas encore été observée en 2020. Ferus espère ainsi la voir prochainement en compagnie de petits. « Nous espérons qu’elle a eu des petits cet hiver et porte notre espoir de voir enfin le début tant attendu de la restauration de l’ours en Pyrénées occidentales », indique l’association.

Sorita et Claverina sont les deux ourses lâchées dans les Pyrénées occidentales en 2018, alors il n’y avait plus de femelle ours depuis quatorze ans. Sorita a donné naissance à deux oursons dans les Hautes-Pyrénées aux printemps 2019, mais ils avaient été tués par un autre ours.