Montpellier : Avec l'application PlantNet, on peut identifier une fleur en la prenant en photo

NATURE Cette plate-forme collaborative a été créée par des chercheurs

Nicolas Bonzom

— 

PlantNet a été créée il y a dix ans à Montpellier
PlantNet a été créée il y a dix ans à Montpellier — Plantnet
  • Créée il y a dix ans par des chercheurs, l’application PlantNet permet d’identifier une plante en prenant simplement en photo une fleur, une feuille ou un fruit.
  • Quelque 28.600 espèces sont aujourd’hui référencées sur cet outil scientifique, dont l’application a été téléchargée plus de 12 millions de fois partout dans le monde.
  • Le projet PlantNet est aux mains d’un consortium, ouvert à de nouveaux membres.

PlantNet, c’est un peu le Shazam des végétaux. Créée à Montpellier (Hérault) il y a dix ans par un consortium de chercheurs, cette plate-forme collaborative gratuite, accessible sur le Web ou depuis une application IOS et Androïd, permet d’identifier une plante en prenant simplement en photo une fleur, une feuille ou un fruit.

Le cliché est aussitôt comparé aux autres végétaux présents dans la base de données, et si le moteur de reconnaissance visuelle est sûr de lui, une seule réponse est indiquée à l’utilisateur. Sinon, s’affichent plusieurs propositions d’espèces probables, avec des « scores de confiance » différents. Pourquoi ? Tout simplement parce que toutes les fleurs issues d’une même espèce ne se ressemblent pas toutes trait pour trait.

Douze millions de téléchargements

« Lorsque l’on photographie des plantes et qu’on les soumet à PlantNet, ce ne sont jamais les mêmes individus de cette espèce déjà présents dans la base, explique Pierre Bonnet, chercheur au Cirad, qui travaille sur cet outil. Dans la nature, il y a de nombreuses variabilités chez une même espèce, dans la taille ou la forme. » Mais plus le projet avance, plus le système de reconnaissance est performant. Les utilisateurs les plus expérimentés peuvent d’ailleurs contribuer à évaluer les résultats de l’application.

Quelque 28.600 espèces sont aujourd’hui référencées sur PlantNet, dont l’application a été téléchargée plus de 12 millions de fois. En moyenne, chaque jour, 150.000 fous de botanique utilisent cette plate-forme, traduite en 22 langues, partout dans le monde.

L'appli Plantnet a été créée par un consortium de chercheurs à Montpellier
L'appli Plantnet a été créée par un consortium de chercheurs à Montpellier - Plantnet

Pour établir une carte de répartition des plantes

Au-delà de son côté ludique, qui donne une autre envergure aux balades en nature, PlantNet est aussi un formidable outil pour les chercheurs. La plate-forme permet, par exemple, en utilisant ses données, « d’établir des cartes de répartition des plantes, note Pierre Bonnet. Avec des dizaines de milliers d’utilisateurs journaliers, c’est un dispositif qu’aucun organisme de recherche n’a les moyens de financer et de mettre en œuvre. »

Le projet PlantNet, porté par le Cirad, l’Inrae, l’Inria et l’IRD avec le soutien d’Agropolis Fondation, est désormais aux mains d’un consortium, ouvert à de nouveaux membres.