Le chauffage de particuliers pourra baisser automatiquement pour aider le système électrique français

ENERGIE RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension, annonce l’instauration en France d’un nouveau système permettant de baisser automatiquement le chauffage de particuliers volontaires pour assurer l’équilibre du système électrique français

20 Minutes avec AFP

— 

Un nouveau système va permettre en France de baisser automatiquement le chauffage chez des particuliers volontaires afin d'assurer l'équilibre du système électrique.
Un nouveau système va permettre en France de baisser automatiquement le chauffage chez des particuliers volontaires afin d'assurer l'équilibre du système électrique. — SIERAKOWSKI FREDERIC/ISOPIX/SIPA

Un nouveau système va permettre en France de baisser automatiquement le chauffage chez des particuliers volontaires afin d’assurer l’équilibre du système électrique, ont annoncé mardi RTE (Réseau de Transport d'Electricité) et la société Voltalis.

RTE, le gestionnaire du réseau à haute tension, qui est chargé d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande électrique, a ainsi certifié pour la première fois en France « un agrégateur d’effacement de consommation d'électricité chez les particuliers, Voltalis ».

Un compteur sur le radiateur électrique

L'« effacement » correspond à la réduction ponctuelle de la consommation électrique d’un consommateur.

« En pilotant le chauffage électrique de 10.729 logements, Voltalis peut moduler leur consommation d’électricité pour assurer l’équilibre entre la production et la consommation d’électricité en quelques secondes », expliquent les deux entreprises dans un communiqué commun.

Concrètement, ces particuliers acceptent que leur radiateur électrique soit équipé d’un boîtier connecté, une sorte de compteur. Voltalis peut ensuite baisser le niveau de leur chauffage en quelques secondes si besoin. La contrepartie ? « Ce boîtier connecté permet de faire des économies d’énergie et suivre sa consommation électrique », précise-t-on chez Voltalis.

Cette mesure de réduction de la consommation permet de participer à l’équilibrage du système électrique sans avoir forcément à mettre en route rapidement des moyens de production qui sont souvent émetteurs de gaz à effet de serre (charbon, fioul, gaz).

« Une première européenne »

« C’est une première européenne », assure-t-on chez RTE. Ces mesures d’effacement représentent au total 1 MW – ce qui est très peu à l’échelle de la France mais peut s’avérer utile car la mesure est « activable en quelques secondes », souligne l’opérateur.

Jusqu’ici seuls les industriels étaient sollicités pour baisser leur consommation, ponctuellement et dans des délais de quelques secondes, contre dédommagement financier, notamment lors de pics de demande électrique dans le pays.