Etats-Unis : Naomi Seibt, l'« anti-Greta Thunberg » plébiscitée par les climatosceptiques

PROPAGANDE ? Le Heartland Institute met en avant Naomi Seibt, une Youtubeuse allemande de 19 ans qui estime que les scientifiques surestiment la part humaine dans le réchauffement climatique

20 Minutes avec agence
— 
Greta Thunberg, le 13 décembre 2019 à Turin.
Greta Thunberg, le 13 décembre 2019 à Turin. — Marco Passaro/IPA/SIPA

Naomi Seibt, une Youtubeuse climatosceptique de 19 ans, est devenue l’égérie du groupe de réflexion américain Heartland Institute. L’organisme, dont font partie des proches de Donald Trump, veut mettre à mal les discours sur le changement climatique relayés par des militants comme Greta Thunberg.

En janvier, le Heartland Institute a embauché Naomi Seibt comme ambassadrice pour sa campagne qui remet en cause l’implication humaine dans le réchauffement climatique, rapporte le Washington PostEn décembre, le think tank avait fait de la jeune fille sa tête d’affiche à l’occasion de la COP25 à Madrid. Un clip intitulé Naomi Seibt contre Greta Thunberg, qui devons-nous croire ? a été mis en ligne sur YouTube.

Une stratégie de « fausse équivalence »

« Je veux que vous paniquiez. Je veux que vous ressentiez la peur que je ressens au quotidien. Et ensuite je veux que vous agissiez », avait déclaré Greta Thunberg en 2019. « Je ne veux pas que vous paniquiez, je veux que vous réfléchissiez », explique de son côté Naomi Seibt. L’Allemande ne nie pas les conséquences du gaz à effet de serre sur le climat, mais considère que les scientifiques surestiment l’ampleur du phénomène.

La mise en opposition des deux jeunes femmes est « une tactique », analyse Graham Brookie, dirigeant d’un laboratoire d’étude sur la désinformation. Cela permet de créer « une fausse équivalence entre un message reposant sur la science du climat devenu viral naturellement et un message basé sur le climatoscepticisme qui utilise la promotion payante pour se mettre au même niveau. »