VIDEO. Picardie : La Baie de Somme devient un Parc Naturel Régional, après 41 ans de discussion

ENVIRONNEMENT Alors que le site est mondialement réputé, la baie de Somme vient seulement d’être reconnue Parc naturel régional (PNR), le 13 février

Margaux Menu
— 
Phare du Crotoy dans le parc naturel régional de la Baie de Somme
Phare du Crotoy dans le parc naturel régional de la Baie de Somme — Alvarez Luis
  • La baie de Somme est enfin devenue un Parc naturel régional (PNR), le 13 février 2020.
  • C’est l’aboutissement d’un projet qui est dans les tuyaux depuis 41 ans.
  • L’objectif est de donner un coup de projecteur sur le territoire et de débloquer des financements pour améliorer sa gestion.

La Baie de Somme devient enfin un Parc Naturel Régional (PNR). Une reconnaissance officielle pour ce site mondialement connu. La décision vient d’en haut : le Président de la République en personne, l’Amiénois Emmanuel Macron, a annoncé, le 13 février, lors du  quatrième conseil de défense écologique, l’aboutissement de ce projet dans les tuyaux depuis 41 ans. Une victoire pour le syndicat mixte Baie de Somme – 3 Vallées, qui regroupe la région Hauts-de-France, le département de la Somme, et 134 communes adhérentes.

Le cheminement du projet a été long et laborieux car « avant 2013, il n’y avait pas la structure porteuse et fédératrice qu’est aujourd’hui le syndicat mixte, explique Patricia Poupart, première vice-présidente de la commission Rayonnement des Hauts-de-France. Aujourd’hui, l’Etat et les gens en général sont plus soucieux de l’environnement, et nous avons la chance d’avoir des élus capables d’adopter un consensus fort sur cette ambition. »

Pérennisation du territoire grâce à des financements de la région

La baie de Somme, réputée pour sa faune, sa flore et son patrimoine culturel et bâti, « ne sera pas mise sous cloche », temporise la région. « Le statut de PNR va apporter une meilleure gestion des flux entre l’arrière littoral et le trait de côte », précise Patricia Poupart.

Le but : donner un coup de projecteur sur le territoire et débloquer des financements pour améliorer sa gestion. En 2020, les Hauts-de-France promettent 600.000 euros d’investissement et, de son côté, le Conseil départemental débloquera une enveloppe de 300.000 euros.

La particularité de la baie de Somme, c’est aussi l’élevage dans les  zones humides. Patricia Poupart insiste : une des volontés fortes du projet est de revaloriser cette activité et d’entretenir les territoires fragiles sur lesquels cet élevage s’appuie.

La baie de Somme devient force de propositions

« La région souhaite mettre en valeur la richesse des différents paysages, notamment en érigeant les habitants en ambassadeurs de leur région », affirme Patricia Poupart. Concrètement, les Samariens seront invités à participer à des visites guidées, de villages, de lieux publics, mais aussi de sites privés, afin de les informer sur les spécificités de leur environnement.

Des actions pédagogiques sur la biodiversité seront également menées auprès du public scolaire. « Les élèves pourront être emmenés en extérieur pour observer les oiseaux ou les chauves-souris », illustre la vice-présidente. La baie de Somme gardera son statut de PNR au moins pendant 15 ans.

La Baie de Somme est le quatrième PNR créé en ce début d’année 2020, aux côtés du Mont Ventoux, des Corbières-Fenouillèdes et d’une partie du Doubs. Au total, la France compte 54 Parcs naturels régionaux, soit 15 % du territoire et 4 millions d’habitants concernés. D’ici à 2022, le gouvernement promet d’atteindre 30 % de zone protégée par ce statut.