Toulouse : Les fast-foods mettent les ordures au régime et passent au tri sélectif

ENVIRONNEMENT Fini les plateaux versés en vrac dans la poubelle. Les McDonald's et Burger King de Toulouse convertissent leurs clients au tri sélectif

Hélène Ménal

— 

Dans un McDonald's. Illustration.
Dans un McDonald's. Illustration. — Alexander Shcherbak/TASS/Sipa US
  • Les McDo de l’agglomération toulousaine passent au tri sélectif.
  • Les premières tournées montrent qu’une quinzaine de restaurants peut générer plus de 7 tonnes de déchets par mois.
  • La tendance est générale dans les fast-foods.

Gobelets, canettes, emballages tachés de gras des burgers… en janvier l’appétit vorace des clients d’une quinzaine de restaurants McDonald’s de Toulouse a généré pas moins de sept tonnes de déchets. Comment le sait-on ? Parce que Ronnie a attrapé la fibre écolo et qu’après avoir supprimé les pailles, il s’est mis au tri sélectif. Le géant américain annonce que les 31 sites (tenus par cinq franchisés) de sa « grappe » de restaurants de l’agglomération toulousaine seront tous au pli d’ici l’été. « Toulouse est la plus grosse agglomération de France déployée en tri sélectif », indique Sébastien Bordas, vice-président de l’enseigne, chargé des régions.

Un mobilier spécifique pour le tri sélectif a été installé dans les McDo de Toulouse.
Un mobilier spécifique pour le tri sélectif a été installé dans les McDo de Toulouse. - H. Menal - 20 Minutes

Les armateurs de burgers peuvent déculpabiliser, cela ne tient désormais qu’à eux. Dans la quinzaine de McDo déjà équipés, il leur suffit de vider leurs fonds de gobelet dans l’évier prévu à cet effet, puis de séparer les – « rares » – restes et les emballages.

La concurrence s’y met aussi

Grâce à un accord avec Veolia, deux tournées de ramassage spécifiques par semaine sont organisées. « Les déchets sont dirigés vers les filières classiques des industries papetières ou cartonnières », précise Thibaut Dejardin, directeur départemental des services aux entreprises de l’opérateur. « Il fallait créer la filière avant, prendre les choses dans le bon sens », souligne Michel Réglat, patron de neuf McDo, bien placé pour apprécier l’évolution. En 2008, il avait instauré le tri dans son restaurant de Plaisance-du-Touch. Pour s’apercevoir que tout était remélangé après collecte…

Aujourd’hui, les esprits sont mûrs. Et la course au fast-food le plus écoresponsable est lancée. Le concurrent Burger King n’est pas en reste. « Nous sommes très mobilisés sur le sujet, indique l’enseigne. Six de nos sept restaurants de l’agglomération de Toulouse ont déjà installé des poubelles de tri sélectif en salle, ou les mettront en place avant la fin de la semaine prochaine ». Le tri est plus que jamais au menu.