Morbihan : Jacob, le rhinocéros du zoo de Pont-Scorff, « mort de faim et de fatigue », selon Rewild

ANIMAUX L’ONG, qui a récemment acquis le zoo, a publié sur sa page Facebook les résultats de l’autopsie pratiquée sur l’animal

J.G.

— 

Jacob, l'unique rhinocéros noir du zoo de Pont-Scorff, s'est éteint le 31 décembre à l'âge de 28 ans.
Jacob, l'unique rhinocéros noir du zoo de Pont-Scorff, s'est éteint le 31 décembre à l'âge de 28 ans. — DAMIEN MEYER / AFP

Il s’appelait Jacob et s’est éteint le 31 décembre à l’âge de 28 ans, « mort de faim et de fatigue ». L’association Rewild, qui regroupe sept ONG, a publié vendredi sur sa page Facebook les résultats de l’autopsie pratiquée sur le rhinocéros noir du zoo de Pont-Scorff dans le Morbihan. Réalisé le 2 janvier par la clinique vétérinaire des sept chapelles à Guidel, l’examen de l’animal révèle « la présence de lésions buccales sévères qui empêchaient Jacob de s’alimenter correctement ».

L’autopsie conclut aussi « à une cachexie avancée [affaiblissement profond de l’organisme, perte de poids, fatigue, atrophie musculaire], liée à une dénutrition très importante, avec absence totale de réserve graisseuse », rapporte Rewild, qui a acquis le zoo en fin d’année grâce à une importante collecte de fonds.

Le zoo transformé « en centre de réhabilitation » pour les animaux

L’association en conclut que « Jacob est donc littéralement mort de faim et de fatigue, considéré comme un vieillard avant l’âge ». « Il aura vécu toute sa vie dans un climat inadapté à ses besoins, avec une nourriture inadaptée à ses besoins et dans un état de faiblesse et de souffrance directement induit par ses conditions de rhinocéros captif », ajoute l’association sur sa page Facebook.

Au début du mois, Rewild avait déjà dénoncé « la saisie illégale » de cinquante perroquets gris du Gabon dans ce même zoo par des agents de l’Office français de la biodiversité. L’association compte transformer l’établissement de Pont-Scorff en « centre de réhabilitation pour accueillir des animaux issus du trafic avant de les réintroduire dans leur milieu naturel ».