Loire-Atlantique : Après la contamination d'huîtres, la pêche à pied de nouveau autorisée

PECHE La pêche à pied de loisir et professionnelle a été interdite sur plusieurs zones du département

J.U.
— 
Une huître (illustration)
Une huître (illustration) — ISA HARSIN/SIPA

EDIT du 6 février 2020 : Ce jeudi, le préfet a abrogé l'interdiction prononcée une semaine plus tôt. Seule une zone est toujours concernée, il s'agit de la commune de Mesquer.

L’épidémie de gastro-entérite est coriace chez les huîtres de Loire-Atlantique. Après une première restriction des zones de pêche début janvier, comme dans de nombreuses zones de l'Ouest de la France, le préfet du département vient de nouveau de prendre un arrêté visant à interdire « la pêche à pied de loisir et professionnelle, le ramassage, le transport, le stockage et la commercialisation des coquillages, destinés à la consommation humaine, en provenance de La Bernerie-en-Retz et des Moutiers-en-Retz. » Les zones concernées sont le traict de Pen Bé entre Assérac et Mesquer et le traict du Croisic entre La Turballe et Le Croisic.

Le norovirus détecté, en Vendée aussi

Selon la préfecture, « des cas de toxi-infection alimentaire collective » ont en effet de nouveau été signalés, par des consommateurs touchés par des troubles digestifs. Les norovirus, responsables de ces symptômes, « ne sont pas détruits par simple cuisson domestique », rappelle la préfecture. Des rappels de coquillage ont également été décidés.

Le même phénomène a été décrit il y a quelques jours en Vendée, département jusqu’alors épargné. Le préfet a lui aussi signé un arrêté relatif à la baie de Bourgneuf, qui pourrait être cependant levé dans les prochains jours.