Le Nutella est considéré comme un « bon élève » en matière d’huile de palme, selon WWF

DÉFORESTATION Selon le WWF, l'entreprise Ferrero a entendu les critiques formulées à son encontre au sujet de l'huile de palme

20 Minutes avec agence
La marque Ferrero a modifié légèrement la recette du Nutella (illustration)
La marque Ferrero a modifié légèrement la recette du Nutella (illustration) — Newscast/Shutterstock/SIPA

Depuis plusieurs années, le Nutella est sévèrement critiqué pour son utilisation d’huile de palme, dont la production et l’exploitation favorisent la déforestation. Face à cette situation, Ferrero, qui fabrique la célèbre pâte à tartiner, a décidé de réagir en modifiant sa politique autour de ce produit.

Résultat : l’entreprise arrive en première place d’un classement établi par World Wide Fund (WWF). L’ONG a classé 173 grandes entreprises en fonction des efforts qu’elles ont mis en place pour s’approvisionner de manière durable en huile de palme, rapporte Le Figaro.


La technologie au service de l’éthique

Au total, Ferrero a obtenu la note de 21,5 sur 22 sur la grille de notation élaborée par WWF en fonction de différents critères. Pour l’ONG, il s’agit d’un « signal encourageant pour le reste de l’industrie », qui prouve qu’une « production d’huile de palme durable et sans déforestation est possible ».

De son côté, Ferrero a expliqué avoir recours à une technologie basée sur des images satellites « pour s’assurer que [ses] fournisseurs respectent [ses] engagements en matière de non-déforestation ». D’ici fin 2020, le producteur du Nutella souhaite que 100 % de l’huile de palme utilisée soit traçable. L’enjeu est de taille pour l’entreprise : chaque année, elle achète près de 200.000 tonnes d’huile de palme, soit 0.3 % de la production mondiale.