Incendies en Australie : Qui est Nicolas Coste, l’un des cinq pompiers français envoyés en renfort ?

NOTRE MAISON BRÛLE Le pompier gardois, qui s’est envolé pour l’Australie avec quatre autres collègues français, est un spécialiste des feux tactiques

Jérôme Diesnis

— 

Le lieutenant-colonel Nicolas Coste est l'un des cinq pompiers français envoyé en renfort en Australie.
Le lieutenant-colonel Nicolas Coste est l'un des cinq pompiers français envoyé en renfort en Australie. — Sdis 30
  • Le lieutenant -colonel Nicolas Coste a été envoyé par la France pour aider les Australiens à lutter contre les incendies monstres qui consument l’île continent.
  • Plusieurs millions d’hectares de forêt ont déjà été réduits en cendres.
  • Nicolas Coste est un spécialiste des feux tactiques. Il s’agit de contre-feux allumés volontairement sur de petites surfaces pour endiguer la progression des feux en cours. Une technique à risques qu’il maîtrise parfaitement.

Le lieutenant-colonel Nicolas Coste est l’un des cinq pompiers français qui arriveront en renfort jeudi matin en Australie afin d’aider les soldats du feu à endiguer les terribles incendies qui ravagent l’île continent. Des millions d’hectares ont déjà été réduits en cendre. Le 5 janvier, Emmanuel Macron avait annoncé que la France apporterait « une aide opérationnelle immédiate » à l’Australie.

Chef du groupement territorial Cévennes-Aigoual basé à Anduze, dans le Gard, Nicolas Coste est un spécialiste du feu tactique, dont il est conseiller technique zonal à l’école d’application de la sécurité civile. Le feu tactique est un contre-feu allumé de façon très précise par les pompiers. Il consiste à sacrifier une infime partie de la forêt, pour en sauver une partie bien plus importante. « Lorsque le front du contre-feu va rencontrer le front du feu, le feu va s’éteindre de lui-même, détaille le commandant Eric Agrinier, responsable de la communication au Sdis du Gard. Mais pour que le remède soit efficace, il faut faire des choix stratégiques en amont et bien définir les zones. Le but étant que le contre-feu ne génère pas davantage de dégâts que le feu lui-même. Ce travail de spécialiste consiste à définir des endroits propices, calculés à l’aide de reconnaissance sur cartes topographiques ou par hélicoptère ».

Descendant d’une pratique ancestrale

Ces moyens s’ajoutent aux moyens traditionnels (bombardiers d’eau, moyens humains à terre). La compétence de la France en la matière est reconnue. Enseigné de manière officielle, le feu tactique est d’ailleurs un outil inscrit dans le code forestier. Le feu tactique est un descendant d’une pratique ancestrale largement appliquée par les bergers dans les Cévennes qui font du brûlage dirigé. Une manière de créer, à des périodes propices, des espaces qui serviront de zones d’appui pour limiter les grands espaces de combustibles l’été.

Le lieutenant-colonel Nicolas Coste est l'un des cinq pompiers français envoyé en renfort en Asutralie.
Le lieutenant-colonel Nicolas Coste est l'un des cinq pompiers français envoyé en renfort en Asutralie. - Sdis 30

L’engagement de Nicolas Coste en Australie n’est pas une première. Régulièrement, il participe à des opérations à l’étranger, comme ce fut le cas lors des violents incendies qui ont ravagé au printemps et à l’été 2019 la Catalogne. « Son apport sera une petite goutte d’eau au regard de la catastrophe qui se joue actuellement en Australie, reprend Eric Agrinier. Mais, tout en faisant preuve de beaucoup d’humilité, sa présence et son savoir-faire peuvent permettre sur certaines zones d’aider les collègues australiens sur les zones où il sera engagé.

Des incendies records cet été dans le Gard

Dans le sud de la France, les pompiers sont malgré eux des spécialistes en termes d’incendie. Si l’ampleur des dégâts est sans commune mesure avec la catastrophe écologique en cours en Australie, le Gard a été – à l’échelle de la France – particulièrement touché par les incendies cet été. Un millier d’hectares est parti en fumée, le pire bilan depuis 20 ans dans le département.