Au bord du précipice, la forêt amazonienne pourrait se transformer en savane, selon deux experts

CLIMAT Selon les chercheurs, on approche d'un «point de non retour» à cause de la déforestation

P.B.

— 

Une zone de l'Amazonie victime de la déforestation.
Une zone de l'Amazonie victime de la déforestation. — Fernando Bizerra Jr./EFE/SIPA;

Ce n’est pas une sonnette d’alarme, c’est un carillon désespéré. « Notre précieuse Amazonie vacille au bord de la destruction fonctionnelle, et nous-aussi », écrivent les chercheurs Thomas Lovejoy, de l’université George Mason, et Carlos Nobre de l’université de Sao Paulo. Ces deux experts lancent un appel dans la revue Science Advances, ce vendredi dans une tribune titrée : « L’Amazonie à un tournant : dernière chance pour agir. »

Selon leurs recherches, le taux de déforestation atteint désormais 17 % sur tout le bassin amazonien et 20 % sur la portion brésilienne. Le problème central est l’impact sur le cycle hydrologique : hydrologique. Les arbres absorbent l’eau des précipitations, puis en rejettent une partie par transpiration végétale, l’humidité s’évapore et se condense, ce qui crée des nuages et de nouvelles précipitations. Avec la déforestation, « jusqu’à 50 % de l’eau de pluie n’est plus disponible pour être recyclée », écrivent les chercheurs.

Risque de réaction en chaîne

Selon eux, si la tendance continue, l’Amazonie va « se transformer en savane », en commençant par les zones au sud et à l’est. Les premiers signes sont déjà là, avec une saison sèche qui dure plus longtemps et des températures en hausse. La bonne nouvelle, écrivent les chercheurs, « c’est que l’on peut reconstruire une marge de sécurité avec un programme ambitieux de reforestation », un point au coeur d’un bras de fer entre Emmanuel Macron et Jair Bolsonaro.

Les chercheurs le rappellent, il ne s’agit pas que de l’Amazone. Avec la fonte du permafrost (sol gelé qui contient beaucoup de carbone) de l’Arctique et de la banquise du Groenland, on risque une réaction en chaîne irréversible qui pourrait transformer la Terre en étuve. Tic, tac.