Pyrénées : Six ans après sa fermeture faute de neige, la station Puigmal remonte la pente

MONTAGNE Le domaine ne comptera plus uniquement sur la neige, bien trop incertaine

Nicolas Bonzom

— 

La station de ski Puigmal, dans les Pyrénées
La station de ski Puigmal, dans les Pyrénées — CDC Pyrénées-Cerdagne
  • En 2013, la station Puigmal, dans les Pyrénées, avait fermé, faute de neige.
  • Le 21 décembre, le domaine rouvrira ses portes aux amoureux des Pyrénées, avec quatre activités : le ski de randonnée, la marche nordique, le trail et le VTT.
  • Pour l'instant, il n'est pas encore question de rouvrir les remontées mécaniques.

Puigmal renaît de ses cendres. En 2013, cette station de ski des Pyrénées-Orientales, située en Cerdagne, à deux plantés de bâton de la frontière espagnole, avait fermé ses remontées mécaniques. Faute d’enneigement suffisant, le domaine, qui avoisine les 3.000 mètres d’altitude, avait accumulé les dettes, jusqu’à l’asphyxie.

« Depuis la fermeture, il n’a jamais autant neigé, c’est peut-être même la station qui en a le plus, ce n’est pas de chance. C’est même navrant ! », se désole Raymond Pouget (sans étiquette), le maire d’Err, qui s’est senti, à l’époque, « un peu isolé », alors qu’il tentait de sauver le site. Sa commune de 675 habitants avait la charge de piloter la station, et avait mené, avec le syndicat d’alors, de lourds investissements, impactant son budget. Et les impôts des habitants. Par ailleurs, le regroupement entre plusieurs domaines du coin était tombé à l’eau, condamnant Puigmal à fermer ses tire-fesses.

Trail, marche nordique, VTT et ski de randonnée

Six ans plus tard, voilà que cette « station fantôme » des Pyrénées remonte la pente. Le groupe Rossignol, acteur emblématique de l’équipement pour les sports d’hiver, a été choisi pour accompagner la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne dans la métamorphose du domaine, qui rouvrira le 21 décembre. Il n’est désormais plus question de ne compter que sur la neige, dont les chutes sont bien trop incertaines.

Le projet est axé sur quatre activités de plein air, qui bénéficieront de parcours balisés, et accessibles gratuitement : le trail, la marche nordique, le VTT (avec, notamment, des vélos à assistance électrique) et le ski de randonnée. Quelques parcours seront dévoilés à la fin du mois, avant une ouverture totale en 2020.

« C’est une station "quatre saisons", on pourra s’y éclater quand il y aura de la neige, mais aussi quand il n’y en aura pas, explique Alison Lacroix, la responsable du service Outdoor Experiences du groupe Rossignol. L’idée est de faire de Puigmal un site d’accueil, pour permettre à des personnes, plus ou moins sportives, de s’essayer à ces différents sports. C’est un site qui est magnifique, très apprécié des Catalans. »

« Un domaine comme celui-là, cela laisse rêveur »

La réouverture des remontées mécaniques de la station catalane n’est cependant pas au programme. Les deux télésièges et les sept téléskis de Puigmal resteront, pour l’instant, à l’arrêt. « Dans un premier temps », espère Raymond Pouget, le maire d’Err, qui se réjouit cependant que la station retrouve quelques couleurs à la fin du mois.

Pierre Escach, le président du Ski Club Puigmal, « ravi » lui aussi du retour aux affaires de sa « station de cœur », souhaite également que l’on puisse à nouveau dévaler les pentes, un jour, sur le domaine. Orpheline depuis 2013, sa structure a été adoptée par la station voisine de Font-Romeu. « L’activité ne correspond pas, pour l’instant, à l’activité phare de mon club, mais une activité en emmène une autre, confie Pierre Escach. Je ne désespère pas que demain, nous puissions utiliser une remontée mécanique, ou une autre. Cela ne ressemblera plus à ce que c’était, c’est une évidence, nous avons fait notre deuil. Mais un domaine comme celui-là, cela laisse rêveur. »