VIDEO. COP 25: Greta Thunberg était-elle la première jeune fille à alerter sur le climat ?

CA DATE PAS D'HIER En 1992, une jeune fille âgée de 12 ans avait pris la parole devant de nombreux officiels pour leur parler urgence climatique

Emilie Petit

— 

COP 25 : L'appel de Greta Thunberg était-t-il vraiment le premier en 26 ans ? — 20 Minutes

Greta Thunberg pourra difficilement se défaire de la comparaison. Depuis son discours, militant et engagé, lors de la COP 24 il y a un peu plus d’un an, et tandis que la COP 25​ s’ouvre à Madrid, ce lundi, l’ombre de  Severn Cullis-Suzuki plane sur elle. Et à raison. Cette canadienne originaire de Vancouver avait fait face aux représentants de plus de 175 pays, à l’occasion du troisième Sommet de la Terre, à Rio, en 1992, pour faire part de sa colère et de son incompréhension. Comme Greta.

« Ce que vous faites me fait pleurer la nuit », leur avait-elle alors avoué. Avant de leur intimer l’ordre de faire « que vos paroles s’accordent avec vos actes ».

Militante et engagée pour les minorités

Depuis, la jeune fille a bien grandi. Militante toujours très active, la désormais biologiste et ethnoécologiste, âgée de 40 ans, s’est installée sur l'archipel Haïdas Gwaii, où elle a épousé un Haïdas avec qui elle a eu un enfant.

Elle y a aussi appris le Xaayda kil, le dialecte Skidegate de la langue Haïda menacé de disparition.