A Nantes, tous les emballages plastiques peuvent désormais être recyclés (même les pots de yaourt !)

ENVIRONNEMENT Les consignes de tri ont été étendues à Nantes, La Montagne, Saint-Jean-de-Boiseau et Le Pellerin. Dans le reste de la métropole, il faut encore patienter

Frédéric Brenon

— 

Le tri de tous les emballages en plastique sera appliqué en 2021 dans toute la métropole de Nantes.
Le tri de tous les emballages en plastique sera appliqué en 2021 dans toute la métropole de Nantes. — J.Urbach/20Minutes
  • A Nantes, l’ensemble des emballages plastiques peuvent désormais être jetés dans la poubelle ou le sac jaunes.
  • L’extension concerne aussi La Montagne, Saint-Jean-de-Boiseau, Le Pellerin et certains quartiers de Carquefou et d’Orvault.
  • Pour le reste des habitants, il faudra attendre 2021.

Vous n’aurez plus à hésiter pour vos pots de yaourt ! Depuis quelques jours, les consignes de tri ont été étendues pour les emballages plastiques dans la métropole nantaise. Concrètement, en plus des bouteilles et flacons plastiques qui se trient depuis longtemps, il est dorénavant possible de mettre dans son bac ou sac jaune tous les autres emballages en plastique : barquettes, films, couvercles, tubes, capsules, pots… Ces déchets, qui étaient jusque-là incinérés, peuvent donc être (enfin) recyclés. Un changement, qui deviendra une obligation nationale en 2022, rendu possible par la modernisation du centre de tri situé à Couëron.

Seulement voilà, tous les habitants ne sont pas logés à la même enseigne. Pour l’heure, la nouveauté est seulement effective pour la ville de Nantes, ainsi que pour les communes de La Montagne, Saint-Jean-de-Boiseau et le Pellerin. Des « ambassadeurs du tri » effectuent d’ailleurs du porte-à-porte jusqu’en janvier pour en informer les intéressés.

Pour toute la métropole début 2021

Certains quartiers d’Orvault et de Carquefou (12 personnes environ) bénéficiaient déjà de la mesure depuis l’été. De même que 100.000 Nantais disposant d’un bac jaune, dans le cadre d’une expérimentation menée depuis 2012 avec l’organisme Citeo (ex Eco-emballages).

Pour tous les autres résidents de la métropole, dont les déchets sont collectés par des prestataires privés, il faudra en revanche patienter jusqu’à l’automne 2020, voire début 2021.

Valorisés dans des usines européennes (75 % en France), les déchets triés dans l’agglomération nantaise doivent permettre la fabrication de nouvelles matières premières transformées en objets ou emballages. La simplification du tri des plastiques vise à augmenter la performance de tri de la métropole pour atteindre « au plus vite » 52,8 kg par habitant, contre 48,8 kg actuellement.

Un test sur les biodéchets

En parallèle de l’extension des consignes de tri pour le plastique, Nantes métropole va expérimenter « avant la fin d’année 2019 » une collecte séparée des biodéchets. Cela se déroulera dans le grand quartier Nantes-nord pour une durée minimale de six mois. Quelque 1.400 foyers seront concernés par ce test dont le but est qu’il soit « suffisamment significatif pour permettre d’envisager un déploiement à plus grande échelle ». La demande des habitants est de plus en plus forte sur ce sujet.

Faut-il laver ses emballages avant de les jeter?

La question revient en permanence. Et la réponse est non! Il est nécessaire de bien vider les emballages de leur contenu mais pas de les laver avant de les mettre dans le bac ou le sac jaune. « Les usines de recyclage lavent les matériaux en fonction de leur traitement derrière donc votre geste serait un doublon », précise Nantes métropole. Une exception toutefois (ce serait trop simple sinon): les papiers-cartons un peu trop souillés ne doivent pas aller au tri.